Thèses en histoire moderne

Formulaire de renseignements à télécharger et à renvoyer à l’AHMUF.

 

  • Thèses soutenues (2016)
 Docteur.e Titre de la thèse
ernotirginie Cerdeira Le Mercure François. Écrire et publier l’histoire du temps présent (1611-1648)
Bénédicte Lecarpentier-Bertrand Du corps royal au corps domestique : les consommations de la cour de la France au XVIIe siècle (v.1594-v.1670)
Wenjing Wang La filiation entre les albigeois et les protestants français
  • Thèses soutenues (2014-2015)
 Docteur.e Titre de la thèse
Bertrand Augé Les états de Basse-Navarre de 1665 à 1789
Isaure

Boitel

L’image noire de Louis XIV. Provinces-Unies, Angleterre, France (1668-1715)
Aurore Chéry L’image de Louis XV et Louis XVI entre tradition et création : statégies figuratives et inscription dans l’espace public, 1715-1793
Mathilde Chollet Une ambition féminine au siècle des Lumières. Éducation et culture au château : les journaux de Mme de Marans (1719-1784)
Myriam Deniel-Ternant  Ecclésiastiques en débauche. La déviance sexuelle du clergé français au XVIIIe siècle, au crible des sources parisiennes
Marjorie Dennequin Les « Dévotieuses » : dévotion et préciosité à Grenoble au XVIIe siècle, la Congrégation de la Purification
Camille Desenclos  Les mots du pouvoir : la communication politique de la France dans le Saint-Empire au début de la guerre de Trente Ans (1617-1624)
Stéphane Guerre Nicolas Desmaretz. Le Colbert oublié du Roi Soleil (1648-1721)
Thomas Guillemin Isaac Papin (1657-1709). Itinéraire d’un humaniste réformé, de l’École de Saumur au jansénisme.
Audrey Millet Les dessinateurs de fabrique (XVIIIe-XIXe siècle)
Rachel Renault La permanence de l’extraordinaire. Fiscalité d’Empire, constructions du pouvoir et interactions sociales dans les seigneuries, comtés et principautés de Reuss, Schönburg et Schwarzburg, du milieu du XVIIe siècle à la fin du XVIIIe siècle
Sklaerenn Scuiller Le commerce alimentaire dans l’Ouest de la France au XVIIIe siècle. Territoires, pratiques et acteurs
Nicolas Vernot Le cœur en Franche-Comté à l’époque moderne : iconographie et symbolique
Maud Villeret Le goût de l’or blanc. Transformation et diffusion du sucre dans la vallée ligérienne au XVIIIe siècle

 

  • Thèses en cours

 

Doctorant.e Titre de la thèse
Sarah Barthélemy Genre et religion : appropriations du modèle jésuite par les femmes entre Révolution et Restauration en France. Les Filles du Cœur de Marie (1791) et les Fidèles Compagnes de Jésus (1820).
Charlotte Bellamy L’art culinaire français dans la Suède gustavienne
Thérèse Bru Circulations scientifiques. Les naturalistes et leurs données entre les mondes britannique et français (1700 – vers 1836).
Kévin Cochard Les représentations des faits de sorcellerie dans les premiers médias français (fin XVIe – début XVIIIe siècle)
Laetita Deudon Approche géo-historique de la construction des territoires fluviaux : l’aménagement fluvial en Europe du Nord-Ouest et en Amérique du Nord. Etude comparée de vallée de l’Escaut du Cambrésis à Condé (XIIe-XXIe siècles) et de la vallée du Saint-Laurent de Montréal à Québec (XVIe-XXI siècles)
Jérémie Ferrer-Bartomeu  Volontés d’État. Pouvoirs des « bureaux », correspondances et reconfigurations de la société politique : le département de Nicolas de Neufville, seigneur de Villeroy, secrétaire d’État (vers 1560-1610).
Benjamin Furst La monarchie et l’environnement en Alsace et au Canada (XVIIe—XVIIIe siècles) : l’eau, politiques et représentations
Maxime Hermant Histoire religieuse de Provins pendant la Révolution et l’Empire
Mathew Kochuparambilp Saint Vincent de Paul, promoteur de la vocation de la femme dans l’Église et dans la société du XVIIe siècle
Ekaterina Martemyanova Administration vue par en bas au XVIIIe siècle : Provence et ses états.
Gautier Mingous Pouvoirs, sociétés urbaines et réseaux d’information à Lyon au tournant des guerres de Religion (vers 1552 – vers 1576)
Aurélie Perret L’éducation des enfants pauvres sous l’Ancien Régime : Lyon, Rouen et Reims, 1659-1791
Noémie Recous Nicolas Fatio de Duillier (1664-1753), trajectoire savante et exaltée dans l’Europe de la République des Lettres
Antoine Rivault Le duc d’Étampes et la Bretagne : le métier de gouverneur à la Renaissance (1543-1565)
Alexandra Roger Les vocations religieuses forcées en France au XVIIIe siècle
Wilmart Julien Les deux compagnies de Mousquetaires de la Maison du roi (1622-1815) : carrières, vie militaire, stratégies sociales et représentation culturelle

 

 

_________________________________________________________________________________

Docteur.e.s

  •  AUGÉ Bertrand, Université de Pau et des Pays de l’Adour;  ITEM EA 3002
    Directeur de thèse : Philippe Chareyre
    Sujet de la thèse : Les états de Basse-Navarre de 1665 à 1789
    Date de la soutenance : 2 octobre 2015
    Résumé de la thèse : L’histoire de la construction administrative de la France aux XVIIe et XVIIIe siècles est celle de la mise en place d’un appareil d’État avec, dans les provinces les plus récemment intégrées, le maintien d’une assemblée des représentants des trois ordres, qui gère une partie des affaires du pays notamment la collecte de l’impôt. Séparée de sa partie espagnole depuis 1512, la Basse-Navarre a elle-aussi conservé, au moment de son union avec le royaume de France en 1620, son assemblée d’États et, surtout, son titre de « royaume ». Notre premier travail a consisté à retranscrire la mémoire des délibérations annuelles de l’assemblée navarraise, depuis le début du règne personnel de Louis XIV jusqu’à la Révolution. Puis, l’étude quantitative et qualitative des textes a mis en lumière un dialogue particulier entre Versailles et la lointaine province. Face aux Bourbons, les représentants navarrais défendent leurs coutumes, leur particularisme, mais aussi leur mainmise particulière sur les affaires de la province.
  •  BOITEL Isaure, Paris 8 Vincennes-Saint-Denis/Centre de recherches historiques : histoire des pouvoirs, savoirs et sociétés (EA 1571)
    Directeur de thèse : Joël Cornette
    Sujet de la thèse : L’image noire de Louis XIV. Provinces-Unies, Angleterre, France (1668-1715)
    Date de la soutenance : 22 novembre 2014
    Résumé de la thèse : La thèse est centrée sur l’étude de l’image noire de Louis XIV à travers un corpus de sources variées : estampes, médailles, ou bien encore cartes à jouer. Cette imagerie critique et satirique en provenance principalement des Provinces-Unies et de l’Angleterre a été confectionnée entre le début de la guerre de Dévolution (1667) et la mort du roi, en 1715. Nous nous proposons d’examiner la genèse de cet imaginaire en établissant son contexte de création, en identifiant artistes et commanditaires et en précisant à quels marchés il se destine. Ensuite vient l’examen des œuvres réalisé dans une perspective diachronique afin d’observer l’évolution des griefs lancés au souverain et de montrer le rapport intime que les sources entretiennent avec l’actualité. Enfin, l’analyse s’intéresse à la rhétorique employée par les détracteurs et se penche sur les visées et les effets de ces images infamantes. Élaborées au moment où émerge le pouvoir de la presse et relayées par des pamphlets et des chansons subversives, ces créations constituent des réponses piquantes au déferlement d’images célébrant la gloire du Bourbon et témoignent d’une politisation de plus en plus accrue des Européens de la fin du Grand Siècle à l’aube des Lumières.
  • CERDEIRA Virginie, Aix-Marseille Université/7303 TELEMMe
    Directeur/trice de thèse : Guy Le Thiec, Isabelle Luciani
    Sujet de la thèse : Le Mercure François. Écrire et publier l’histoire du temps présent (1611-1648)
    Date de la soutenance : 8 décembre 2016
    Résumé de la thèse : Ce travail de thèse se propose d’étudier le Mercure François comme objet d’histoire à part entière. Souvent considérée comme annonciatrice de la presse périodique d’actualité politique, cette collection de vingt-cinq volumes imprimés et publiés périodiquement à Paris entre 1611 et 1648, poursuit en réalité l’objectif d’écrire et publier l’histoire du temps présent du royaume de France et de l’Europe chrétienne entre 1605 et 1644. L’articulation d’une analyse de l’intégralité de la collection à l’étude de cas choisis dans le périodique pour leurs enjeux politiques est la méthode adoptée ici. Le croisement de sources internes et externes au Mercure François permet d’analyser la définition donnée au périodique par les acteurs, de préciser leur conception de l’histoire et de percevoir leur relation avec le pouvoir politique.
  • CHERY Aurore, Lyon III/Jean Moulin, LARHRA
    Directeur de thèse : Bernard Hours
    Sujet de la thèse : L’image de Louis XV et Louis XVI entre tradition et création : statégies figuratives et inscription dans l’espace public, 1715-1793
    Date de la soutenance : 30 novembre 2015
    Résumé de la thèse : Dans la continuité du travail de Peter Burke sur l’image de Louis XIV, cette thèse cherche à questionner la construction de l’image de Louis XV et Louis XVI en lien avec le contexte, propre au Lumières, d’influence grandissante de la sphère publique. Trop souvent réduite à la problématique de la désacralisation de la monarchie, cette période a en effet rarement été étudiée dans cette perspective. Ce travail tente ainsi d’éclairer la manière dont l’image royale se redéfinit à la faveur de bouleversements comme la guerre de Sept Ans. De nouveaux modèles apparaissent, celui de Stanislas Leszczynski notamment, qui permettent d’imposer l’image d’un roi simple et bienfaisant.
  • CHOLLET Mathilde, Université du Maine; CERHIO
    Directrices de thèse : Frédérique Pitou, Sylvie Granger
    Sujet de la thèse : Une ambition féminine au siècle des Lumières. Éducation et culture au château : les journaux de Mme de Marans (1719-1784)
    Date de la soutenance : 29 novembre 2014
    Résumé de la thèse : Mme de Marans (1719-1784) tient la plume en son for privé toute sa vie. Trois de ses journaux personnels ont été conservés : la forme et le fond de ces livres de lieux communs révèlent la personnalité de leur auteure, très cultivée, les raisons de sa prise de plume et ses pratiques d’écriture. Mme de Marans mobilise l’univers de la sociabilité des élites et celui du livre pour satisfaire son ambition d’en apprendre davantage. Quasiment tous les champs du savoir l’intéressent, elle porte aussi sa réflexion sur des sujets d’actualité : place de la noblesse dans la société, nature du pouvoir royal et droits des femmes. Le profil de Mme de Marans correspond à celui d’autres écrivantes et curieuses, mais elle subit les mêmes contraintes que ses contemporaines dans son accès à la connaissance. Son cas montre ce qui est possible en matière de réception et d’appropriation des savoirs à la campagne, et contribue à la réévaluation de l’éducation et la culture des femmes au château au XVIIIe siècle.
  • DENIEL-TERNANT Myriam, Paris-Ouest-Nanterre-La Défense/CHISCO
    Directeur de thèse : Monique Cottret
    Sujet de la thèse : Ecclésiastiques en débauche. La déviance sexuelle du clergé français au XVIIIe siècle, au crible des sources parisiennes
    Date de la soutenance : 9 février 2015
    Résumé de la thèse : Au XVIIIe siècle, grâce aux efforts redoublés de l’Église post-tridentine, le clergé semble davantage formé et moralisé, comme en atteste le topos littéraire du « bon prêtre ». L’étude d’un corpus de sources éclectiques, issues des archives de la Bastille, du parlement et de l’officialité de Paris, révèle la persistance d’un contingent non négligeable de membres déviants. Enjeux d’une surveillance multiforme de la part de leurs ouailles, de leurs pairs, de leur hiérarchie ou des instances policières, les ecclésiastiques contreviennent à l’impératif de chasteté en entretenant des relations ancillaires, sodomites et tarifées. Outre la mise en lumière de leurs pratiques sexuelles et d’une géographie de la capitale tentatrice, la confrontation des sources souligne l’existence d’effets de seuils entraînant scandale, saisine de justice et répression, préalables indispensables à une réconciliation du corps social.
  •  DENNEQUIN Marjorie, université Grenoble Alpes, Pierre-Mendès-France / LARHRA
    Directeur de Thèse : Bernard Hours et René Favier
    Sujet de Thèse :Les « Dévotieuses » : dévotion et préciosité à Grenoble au XVIIe siècle, la Congrégation de la Purification.
    Date de la soutenance : 15 décembre 2015
    Résumé de Thèse : La Congrégation de la Purification est une association laïque féminine du XVIIe siècle amenant le chercheur à s’interroger sur l’appréhension de la sainteté par les femmes et sur leur souhait d’atteindre un modèle de piété incarnée par Philothée, héroïne spirituelle salésienne. Très différentes les unes des autres, ces femmes à mi-chemin entre le cloître et le monde arrivent cependant à faire « corps » tout en respectant et en louant les qualités propres à chacune de leurs « sœurs » à travers le prisme de leurs abrégés de vie et de vertus. Les diverses archives consultées bouleversent les idées préconçues sur les dévotes et permettent de rendre compte de l’importance et de la pérennité des liens entretenus entre ces femmes et les hommes ayant marqué de leur empreinte spirituelle la société de leur temps. Elles nous invitent aussi à nous rendre à Paris, dans le cercle fermé de la régente et à nous questionner sur l’univers des précieuses et sur le rapport possible existant entre dévotion et préciosité.
  • DESENCLOS Camille, École des chartes / Université Paris-Sorbonne, Centre Jean-Mabillon (EA 3624).
    Directeur de thèse : Olivier Poncet
    Sujet de thèse : Les mots du pouvoir : la communication politique de la France dans le Saint-Empire au début de la guerre de Trente Ans (1617-1624).
    Date de la soutenance : 6 décembre 2014
    Résumé de thèse
     : Pour surmonter la complexité de l’exercice personnel par Pierre Brulart, vicomte de Puisieux, de la charge de secrétaire d’État des Affaires étrangères, et du Saint-Empire au début de la guerre de Trente Ans, cette thèse s’est attachée à redéfinir le concept, contemporain, de communication politique afin de le rendre applicable à l’époque moderne. Par ces nouvelles perspectives sur les moyens et enjeux diplomatiques, par l’élargissement des sources à laquelle cette nouvelle définition contraignait, par la réunion en un objet d’étude à la fois de l’histoire de l’information et de celle de la politique étrangère, on a enfin pu être en mesure de comprendre en profondeur le fonctionnement de la diplomatie française, de mesurer son influence réelle,  et ainsi de retrouver le sens de l’action diplomatique de la France, à une période charnière entre régence intérieure et conflit européen.
  • GUERRE Stéphane, Paris VIII/Pratique du sens
    Directeur de thèse : Joël Cornette
    Sujet de thèse : Nicolas Desmaretz. Le Colbert oublié du Roi Soleil (1648-1721)
    Date de la soutenance : 7 octobre 2015
    Résumé de thèse
     : Cette thèse retrace la vie de Nicolas Desmaretz, dernier Contrôleur général des Finances de Louis XIV. Ce neveu et apprenti de Colbert en raison de la nouvelle forme d’expertise qu’il incarne et de la puissance de ses réseaux traverse tout le règne personnel en exerçant le pouvoir ou en œuvrant comme conseiller occulte de ceux qui gouvernent. Il a contribué à forger sous la direction de son oncle l’État de finance, puis révoqué pour malversation, il est rappelé par Louis XIV vingt ans plus tard comme directeur des Finances avant d’être promu Contrôleur général.. Il remodèle alors l’administration dont il a la charge et procède à des réformes d’ampleur qui bousculent les traditions afin de soutenir l’effort de guerre dans un contexte critique. Reconstituer les étapes de sa carrière permet donc d’opérer une radiographie de l’État sur le temps long et de poser le problème de la prise de décision dans un moment crucial pour la survie du régime.
  • GUILLEMIN Thomas, Angers, Centre de Recherches Historiques de l’Ouest
    Directeur de thèse : Didier Boisson
    Sujet de thèse : Isaac Papin (1657-1709). Itinéraire d’un humaniste réformé, de l’École de Saumur au jansénisme.
    Date de la soutenance : 5 décembre 2015
    Résumé de thèse
     : Théologien contemporain de la « crise de la conscience européenne », minor de la République des Lettres, Isaac Papin (1657-1709) est né calviniste. Membre de l’aile radicale de l’École théologique de Saumur, il en allie les fondamentaux avec certains acquis de Malebranche et de Spinoza dans son œuvre de réformé. Il développe ainsi une conception originale de la tolérance à la veille de la révocation de l’Édit de Nantes. Réfugié outre-Manche en 1686, ordonné prêtre de l’Église anglicane, il devient pasteur à Hambourg. Ses deux ouvrages sur la tolérance et la grâce sont publiés par Pierre Bayle et déclenchent une controverse avec Pierre Jurieu, qui aboutit à la condamnation synodale de leur auteur. En 1689, Papin décide de se convertir et revient en France où il passe au catholicisme grâce à Bossuet. Jusqu’alors nomade huguenot dans le Refuge, il se mue en catholique sédentaire dans sa ville natale, Blois. Acteur de la controverse anti-protestante, il se rapproche du jansénisme par ses relations avec un réseau port-royaliste orléanais. L’œuvre d’apologète catholique de Papin est publiée de manière posthume par Pasquier Quesnel. Histoire religieuse et histoire des idées, histoire des réseaux et des controverses sont au cœur de cette biographie intellectuelle.
  • LECARPENTIER-BERTRAND Bénédicte, Université Paris-Est-Créteil /CRHEC
    Directeur de thèse : Jean-François Dubost
    Sujet de thèse : Du corps royal au corps domestique : les consommations de la cour de la France au XVIIe siècle (v.1594-v.1670)
    Date de la soutenance : 17 décembre 2016
    Résumé de la thèse : Jusqu’ici, le coût de la cour de France au XVIIe siècle était estimé à 25 % de la dépense totale de l’État, tandis que les structures de la cour demeuraient, pour certaines, peu connues, pour la première moitié du siècle en particulier. Cette étude a visé à préciser le poids de cette institution, en particulier celui des maisons royales, dans la dépense de l’État, en examinant notamment les consommations destinées à satisfaire les besoins des corps, du roi, de sa famille et de leurs officiers domestiques. Dans cette perspective, deux ensembles de consommations matérielles de la cour ont particulièrement été examinés, la nourriture et les parures du corps. Ces consommations sont apparues comme autant de signes essentiels du pouvoir royal, à un moment où, affaibli par les Guerres de religion, celui-ci a cherché à restaurer son autorité sur la cour et sur le royaume.
  • MILLET Audrey, Université Paris 8 et Université de Neuchâtel, IDHES, 8533 – CNRS/Institut d’Histoire.
    Directeur de thèse : Philippe Minard
    Sujet de thèse : Les dessinateurs de fabrique (XVIIIe-XIXe siècle)
    Date de la soutenance : 30 juin 2015
    Résumé de la thèse : La première industrialisation s’est appuyée sur « la révolution des consommateurs ». La course à la novation pour séduire la clientèle devient un enjeu majeur pour les manufacturiers. Le dessinateur occupe une place essentielle dans cette compétition, puisque la première phase du processus de production, avant celle de la fabrication et de la commercialisation, est celle du design du produit. Nous interrogeons le statut d’une main-d’œuvre très qualifiée, détentrice d’un savoir-faire qui tend à une lente institutionnalisation. Une première partie est consacrée au dessin de fabrique qui définit en partie le métier de dessinateur. La seconde partie examine un corpus de 4 000 dessinateurs afin de comprendre leur mobilité, leur formation, leur condition salariale et leur niveau de vie. Enfin, la troisième partie analyse les débats liés à la copie et à l’innovation, et la protection des dessins de fabrique.
  • RENAULT Rachel, Paris 1 Panthéon-Sorbonne / Westfälische Wilhelms-Universität Münster, CRHM
    Directeur de thèse : Christine Lebeau, Barbara Stollberg-Rilinger
    Sujet de la thèse : La permanence de l’extraordinaire. Fiscalité d’Empire, constructions du pouvoir et interactions sociales dans les seigneuries, comtés et principautés de Reuss, Schönburg et Schwarzburg, du milieu du XVIIe siècle à la fin du XVIIIe siècle.
    Date de la soutenance : 8 novembre 2014
    Résumé de la thèse : Ce travail a porté principalement sur l’histoire de la construction du pouvoir, des cultures politiques et de la politisation, sur l’histoire de la fiscalité et des révoltes antifiscales et sur celle du Saint Empire romain germanique en tant que corps politique. En suivant les méandres cet impôt d’Empire, qui oscille toujours entre le don et l’extorsion, dans tous les univers sociaux, ce travail s’est employé à faire surgir l’ensemble des relations sociales tissées par l’impôt aux échelles locale, régionale et impériale, le réseau des allégeances et des dépendances, le consentement au pouvoir et son refus, les stratégies de distinction et d’affirmation sociales liées à la fiscalité, qui fondent dans les faits l’autorité politique. Histoire sociale de la construction du pouvoir et de sa contestation, histoire des cultures politiques, et histoire de la construction d’espace(s) public(s), ce travail a moins pour objet la fiscalité en elle-même que les pratiques sociales qui l’accompagnent et dont elle est le support
  •  SCUILLER Sklaerenn, Université Rennes 2 Laboratoire, CERHIO
    Directeur de thèse : Annie Antoine
    Sujet de thèse : Le commerce alimentaire dans l’Ouest de la France au XVIIIe siècle. Territoires, pratiques et acteurs
    Date de la soutenance : 11 décembre 2015
    Résumé de la thèse : L’ambition de ce travail est d’apporter un éclairage nouveau sur le commerce des biens de consommation dans l’Ouest de la France au XVIIIe siècle. Il aspire à en saisir l’organisation spatiale mais aussi les mécanismes, en mettant en perspective les pratiques commerciales des acteurs d’envergure locale ou régionale. L’étude porte sur la province de Bretagne et la généralité de Caen, deux territoires voisins mais très différents sur le plan économique. La première partie porte sur les espaces de l’échange. Il s’agit d’analyser les dynamiques de ces derniers, leur attractivité et leur rôle dans la structuration des territoires. L’étude des trajectoires des denrées permet d’appréhender les conditions concrètes de la diffusion des produits alimentaires et le coût de leur transport. Les pratiques marchandes sont interrogées dans une deuxième partie. L’enjeu est de savoir comment les acteurs du commerce s’informent, gèrent quotidiennement leur boutique et entretiennent des relations de confiance avec leurs interlocuteurs. La dernière partie est consacrée au monde du commerce alimentaire. Elle questionne l’horizon social des marchands en considérant leur rapport au crédit. Il s’agit d’étudier leur fragilité face à la faillite, les risques du métier de marchand.
  •  VERNOT Nicolas, Ecole Pratique des Hautes Etudes /EA 4115 « Histoire de l’art, histoire des représentations et archéologie de l’Europe : sources, documents et méthodes »
    Directeur de thèse : Michel Pastoureau
    Sujet de la thèse : Le cœur en Franche-Comté à l’époque moderne : iconographie et symbolique.
    Date de la soutenance : 20 décembre 2014. Thèse couronnée par le Prix solennel de la Chancellerie des Universités de Paris Aguirre-Basualdo spécialisé en Lettres et Sciences humaines en 2015.
    Résumé de la thèse : A l’époque moderne, l’homme évolue au milieu d’une multitude de cœurs figurés, du berceau à la tombe, en contexte profane comme sacré. Pourtant, il n’existe à ce jour aucune explication d’ensemble à ce phénomène iconographique et culturel majeur de l’histoire occidentale. Pour remédier à cette lacune, la présente thèse se propose de restituer, à partir de corpus les plus pertinents possibles, l’ensemble des usages iconographiques et symboliques dont l’organe a fait l’objet à l’époque moderne, en utilisant la Franche-Comté comme laboratoire d’études. A partir d’une méthode renouvelée empruntant à la sociologie, à l’ethnologie, à l’anthropologie ou encore à la sémiologie, cette thèse s’attache à restituer l’historicité d’un phénomène jusque-là trop souvent cantonné en des concepts incertains tels que « la tradition » ou « les arts populaires ».
    Sont abordées successivement les images et la symbolique du cœur en médecine puis en contexte religieux, le cœur s’imposant comme l’organe du Salut. Puis le rôle du cœur iconographique et symbolique est étudié dans l’espace domestique. Enfin, sont étudiés les usages emblématiques de l’organe, qu’il s’agisse de mettre en images le patronyme, le métier et ses productions, ou encore les loyautés dynastiques.
  •  VILLERET Maud, Lyon II/CRHIA
    Directrice de thèse : Natacha Coquery
    Sujet de la thèse : Le goût de l’or blanc. Transformation et diffusion du sucre dans la vallée ligérienne au XVIIIe siècle.
    Date de la soutenance : 20 novembre 2014
    Résumé de la thèse : À la fin du XVIIIe siècle, le sucre, autrefois considéré comme un produit de luxe, devient un aliment de première nécessité pour une partie des classes populaires. Le fil conducteur de ce travail consiste à comprendre comment le sucre s’est diffusé dans l’alimentation des Français au XVIIIe siècle, selon quels vecteurs, quelle chronologie, et quelles sont les transformations économiques, sociales et culturelles induites par la consommation croissante d’un nouvel aliment. L’étude porte sur la vallée ligérienne, de Nantes, un des premiers ports coloniaux du royaume, à Orléans, premier centre de raffinage. La première partie est consacrée à l’essor de la filière de redistribution du sucre. Au-delà d’une cartographie des marchés de consommation français et européens, il s’agit d’appréhender les stratégies déployées par l’État et les négociants pour développer le commerce. La deuxième partie porte sur les raffineries et explique l’apparent paradoxe : la France, premier producteur de sucre européen, échoue à conquérir les marchés étrangers avec son sucre raffiné. Mais l’histoire du raffinage est aussi émaillée de réussites : grâce à l’arrivée d’ouvriers étrangers qualifiés, aux encouragements de l’État et à l’investissement des négociants, le royaume est devenu autosuffisant à la fin du siècle. La consommation fait l’objet de la troisième partie. L’enjeu est de savoir si, comme en Angleterre, le sucre peut être qualifié de produit de consommation de masse à la fin du XVIIIe siècle. Il s’agit aussi d’établir le rôle des détaillants et de comprendre l’importance du souci de distinction et d’imitation dans l’essor du goût pour le sucre.
  • WANG Wenjing, Université Jean Moulin Lyon 3, RESEA-LARHRA
    Directeur de thèse : Yves Krumenacker
    Sujet de thèse : La filiation entre les albigeois et les protestants français
    Date de la soutenance : 11 mai 2016
    Résumé de thèse : Depuis l’époque de la Réforme, les Protestants français ont considéré l’albigéisme (lecatharisme) comme faisant partie de ses prédécesseurs. Ils croyaient à l’existence d’un rapport, voire d’un lien généalogique qui les rattachaient aux cathares (ou aux vaudois, qui nepeuvent pas être assimilés aux cathares, mais on ne les distinguait pas l’un de l’autre en cetemps-là). Cette croyance joue un rôle particulier non seulement dans le conflit entre catholiques et protestants, mais aussi dans la quête des protestants pour leur propre histoire, et ce, même jusqu’à nos jours. Historiquement, cette filiation, faute de preuves historiques, ne peut qu’être considérée comme fausse ; mais du point de vue historiographique, la construction de cette filiation a elle-même une véritable histoire qui mérite des études approfondies.

___________________________________________________________________________

Doctorant.e.s

  • BARTHELEMY Sarah, École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris) – Université Catholique de Louvain (Belgique); Centre d’études en sciences sociales du religieux (CéSoR) – Laboratoire de Recherches Historiques (LaRHis) – Group for Early Modern Cultural Analysis (GEMCA).
    Directeur de thèse : Pierre-Antoine Fabre – Silvia Mostaccio
    Sujet de la thèse : Genre et religion : appropriations du modèle jésuite par les femmes entre Révolution et Restauration en France. Les Filles du Cœur de Marie (1791) et les Fidèles Compagnes de Jésus (1820).
    Résumé de la thèse : Inscrite au croisement de l’histoire du genre et de l’histoire religieuse, cette thèse se donne pour ambition de comprendre les raisons et le contexte des appropriations du modèle jésuite par des femmes répondant de manière active (avec de nouvelles formes de présence dans le monde) aux besoins nouveaux d’une société en profonde mutation, au tournant du XIXe siècle. En analysant le cas des Filles du Cœur de Marie et des Fidèles Compagnes de Jésus (fondées en France, respectivement en 1791 et en 1820), il s’agira de cerner le rôle de ces expériences jésuites genrées dans une société civile en voie de sécularisation et d’étudier l’histoire du rapport entre les sexes tant au niveau individuel (fondatrice/inspirateur (ex)jésuite) que collectif (congrégations féminines/Compagnie de Jésus), dans ses enjeux institutionnels et culturels.
  • BELLAMY Charlotte, European University Institute/ Co-direction EHESS
    Directeur de thèse : Ann Thomson & Antoine Lilti
    Sujet de la thèse : L’art culinaire français dans la Suède gustavienne
    Résumé de la thèse : Le XVIIIe siècle serait celui du rayonnement culturel français en Europe et les cuisines du vieux continent en seraient le reflet. Pourtant, très peu d’historiens se sont jusqu’alors penchés sur ce phénomène. C’est à partir de ce constat que je souhaite mieux cerner et donc mieux comprendre la réception de l’art culinaire français dans la Suède gustavienne. Mon souhait est d’inscrire plus largement cette réflexion dans ce qu’il est courant d’appeler « l’Europe française du XVIIIe siècle », un sujet tout à fait d’actualité puisque ce postulat d’une hégémonie culturelle française est aujourd’hui remis en cause et nuancé. Je m’intéresse tout particulièrement au rôle des Français exerçant un métier dit de bouche. Ces Français qui partaient en Suède, qu’ils soient cuisiniers, pâtissiers ou maîtres d’hôtel, sont en effet quasiment absents des études portant sur le XVIIIe siècle.
  •  BRU Thérèse, Université Paris 8; IDHES UMR CNRS 8533.
    Directeur de Thèse : Philippe Minard (Université Paris 8), Co-supervision : Richard Drayton (King’s College London).
    Sujet de Thèse : Circulations scientifiques. Les naturalistes et leurs données entre les mondes britannique et français (1700 – vers 1836).
    Résumé de Thèse : Appuyée sur des outils informatiques d’analyse de graphes, la thèse reconstitue pour la première fois dans son ensemble le réseau global des transferts de donnée entre naturalistes britanniques et français dans le monde, jusqu’au voyage de Darwin. Au travers d’une période marquée par la montée des superpuissances impériales anglaise et française et par une conflictualité incessante, cette recherche montre l’émergence de l’accumulation et de la circulation des données scientifiques comme nouveau terrain de rivalité pour la maîtrise du monde.
  •  COCHARD Kévin, Université de Limoges, CRIHAM.
    Directeur de Thèse : Albrecht Burkardt
    Sujet de Thèse : Les représentations des faits de sorcellerie dans les premiers médias français (fin XVIe – début XVIIIe siècle).
    Résumé de Thèse : Cette thèse entend étudier le côté « public » des affaires de sorcellerie en France dans un long XVIIe siècle. Pour ce faire, sont étudiés principalement les publications ayant vocation d’atteindre le « grand public », à commencer par les occasionnels, textes courts publiés d’événements réels ou imaginaires. D’autres sources seront progressivement intégrées : estampes, « placards », factums, ainsi que les premiers périodiques (Gazettes, Mercure de France). Il s’agira, d’une part, de repérer systématiquement les sources des événements présentés, d’analyser, d’autre part, les positionnements démonologiques, dans leurs traits constitutifs et leur évolution. Cette thèse se veut ainsi une recherche qui combine histoire intellectuelle et analyse d’une opinion publique naissante, l’objectif principal étant de déterminer ce qui atteignait, des affaires de sorcellerie, selon quels critères de sélection, quels choix argumentatifs, quelles stratégies éditoriales, et dans quelle évolution dans le temps, le « grand public » de l’époque.
  •  DEUDON Laetita,Université de Valenciennes / Université de Montréal; CALHISTE (EA 4343) / FESP.
    Directeurs.rices de Thèse : Corinne Beck ; Yves Junot (UVHC) / Michèle Dagenais (UdeMontréal)
    Sujet de Thèse : Approche géo-historique de la construction des territoires fluviaux : l’aménagement fluvial en Europe du Nord-Ouest et en Amérique du Nord. Etude comparée de vallée de l’Escaut du Cambrésis à Condé (XIIe-XXIe siècles) et de la vallée du Saint-Laurent de Montréal à Québec (XVIe-XXI siècles)
    Résumé de Thèse : Les paysages fluviaux nord-américains et européens ont une géohistoire commune. En effet, les Européens, à leur arrivée en Nouvelle-France, importent leurs techniques et leurs savoirs en matière d’aménagement fluvial et les adaptent localement, ce qui transforme les rivières qui prennent partiellement un visage « à l’européenne ». Néanmoins, cette anthropisation s’effectue selon des proportions, des rythmes et des spatialités différentes marquées par un aménagement fluvial réalisé sur un temps beaucoup plus court dans la vallée laurentienne, condensé sur trois siècles, contrairement à la vallée de l’Escaut, dotée en équipements fluviaux et au tracé modifié dès l’époque médiévale. Ainsi, par l’utilisation de la démarche comparative, diachronique et interdisciplinaire, ce projet de thèse en histoire environnementale vise à cerner l’évolution sur le temps long de l’aménagement fluvial et des relations sociétés-environnement qui aboutit à la construction de paysages et de territoires spécifiques sur deux terrains d’application : la vallée de l’Escaut (France) et la vallée du Saint-Laurent (Canada).
  • FERRER-BARTOMEU Jérémie, École nationale des chartes/Université de Paris-IV – Paris-Sorbonne; Centre Jean-Mabillon (École nationale des chartes), École doctorale 188 (Université de Paris-IV – Paris-Sorbonne)
    Directeur de thèse : Olivier Poncet
    Sujet de la thèse : Volontés d’État. Pouvoirs des « bureaux », correspondances et reconfigurations de la société politique : le département de Nicolas de Neufville, seigneur de Villeroy, secrétaire d’État (vers 1560-1610).
    Résumé de la thèse :Le moment politique de la fin du XVIe s. au début du XVIIe s. est marqué par une intense inflation documentaire des papiers d’État et plus généralement de l’écrit politique. Cette inflation, dans un contexte de concurrence aiguë entre puissances européennes et factions adverses, est soutenue par un personnel politique d’un genre nouveau : les secrétaires d’État, leurs commis et leurs clercs.
    S’interroger sur la fabrication, la projection et la réception de l’information politique en saisissant ceux qui en assurent au sens large la circulation revient à saisir l’État par la pratique, dans ses échecs et ses succès, à travers l’ensemble des petits écarts quotidiens aux règlements des institutions traditionnelles.
    Cette histoire ouverte de la construction administrative des bureaux à la charnière de l’âge politique renaissant et de l’âge politique baroque rend raison des complexes trajectoires institutionnelles d’acteurs dès lors saisis au prisme de leurs horizons d’attente et du sens qu’ils donnent au service quotidien du souverain et du public. C’est pourquoi l’étude du moment 1575-1610 revêt une importance capitale du point de vue de l’histoire matérielle de l’écrit politique, temps d’innovation, d’adaptation et de façonnage à la main du roi d’une réalité rétive et troublée, mise en ordre dans et par l’écrit d’État.
  • FURST Benjamin, Université de Haute Alsace / Université de Montréal, CRESAT (EA 3436)
    Directeur de thèse : Alain J. Lemaître (UHA) / Dominique Deslandres (UdeM)
    Sujet de la thèse : La monarchie et l’environnement en Alsace et au Canada (XVIIe—XVIIIe siècles) : l’eau, politiques et représentations.
    Résumé de la thèse : À une période où les frontières du royaume de France s’élargissent en Europe et outre-mer, en même temps que l’État central se développe, les cours d’eau de territoires nouveaux ont-ils constitué un enjeu pour la monarchie ?
    Dans une perspective d’histoire environnementale, l’étude comparée de la gestion des réseaux hydrographiques d’Alsace et du Canada réinterroge les liens entre la monarchie absolutiste et centralisatrice des XVIIe et XVIIIe siècles et les territoires qu’elle revendique et entend administrer. En concevant la nature comme un espace de luttes et un enjeu de pouvoirs, tant dans sa matérialité que dans ses représentations, cette thèse devrait nous aider à comprendre comment l’espace et ses éléments non-humains contraignent l’action humaine qui les façonne.
  • HERMANT Maxime, Université Paris Ouest Nanterre, CHISCO (EA 1587).
    Directeur de thèse : Monique Cottret
    Sujet de la thèse : Histoire religieuse de Provins pendant la Révolution et l’Empire
    Résumé de la thèse : Cette étude cherche à réinterroger la problématique religieuse de la Révolution et de l’Empire et s’inscrit dans le renouveau de l’histoire religieuse en milieu urbain. Ni contre-révolutionnaire, ni révolutionnaire à outrance, Provins est une ville moyenne qui n’a pas connu de véritable moment de violence au cours de la période contrairement au nord du département de Seine-et-Marne. Ce travail vise à considérer les évolutions, les continuités et les ruptures qui se sont opérées entre la fin de l’Ancien Régime et les premières années du XIXe siècle en questionnant l’exercice traditionnel du catholicisme, sa rencontre avec les cultes révolutionnaires et le nouvel ordre politique et social ainsi qu’en se penchant sur l’intégration du clergé, son comportement face à l’épisode révolutionnaire et l’attitude des autorités à son égard. L’objectif de ce travail de recherche consiste donc à étudier la pratique quotidienne du culte mais aussi l’application et la réception de la politique religieuse de la Révolution au niveau local.
  • KOCHUPARAMBILP Mathew, Université Jean Moulin – Lyon 3, RESEA- LARHRA.
    Directeur de Thèse : Yves Krumenacker
    Sujet de Thèse : Saint Vincent de Paul, promoteur de la vocation de la femme dans l’Église et dans la société du XVIIe siècle.
    Résumé de Thèse : Le XVIIe siècle a été marqué par un surgissement de la présence publique efficace et incontournable de la femme dans la société française. Les femmes qui restaient, jusque-là, enfermées dans leur maison, ont suscité la revalorisation à tous les niveaux de la société à travers leur engagement à la fois actif et créatif, dans le domaine de la santé, de l’éducation et de la charité pratique. Au niveau du service caritatif, leur présence est devenue indispensable pour la société. Comment en est-on parvenu à cette promotion féminine quand on sait qu’elle n’a pas eu la moindre possibilité d’entreprendre des activités publiques ? Qu’est-ce qui a rendu cette promotion croissante possible étant donné que la situation de la femme était si mauvaise au niveau social, politique, économique et religieux ? Le nom de Vincent de Paul prend une dimension très importante et mérite une étude plus sérieuse parce qu’il va jouer un rôle important pour la promotion de la femme.
  • MARTEMYANOVA Ekaterina, Université Paris-Est Créteil, CRHEC
    Directeur de thèse : Mireille Touzery
    Sujet de thèse : Administration vue par en bas au XVIIIe siècle : Provence et ses états.
    Date d’inscription en 
    thèse 
    : 26 octobre 2013
    Résumé de la thèse
     : L’administration provinciale et, plus largement, la question du rapport entre Paris et la province, est crucial dans le cadre de la France dont l’histoire constitue dans l’historiographie le modèle des états centralisés. Notre recherche s’intéresse à la gestion du royaume, d’en bas. Nous utiliserons l’abondante correspondance laissée par Mgr de Boisgelin, président de l’Assemblée de Provence, pour lesm années 1770-1790, permet cette étude. Ces volumes sont conservés pour moitié en France et pour moitié en Russie. La partie « administrative » de cette correspondance permet de dépasser très efficacement les approches institutionnelles classiques du fonctionnement de l’administration sous la monarchie. Le travail sur la « collection de Boisgelin » vise les fonds d’archives du Vatican, tenant compte de l’activité incontournable du prélat dans la définition du statut du clergé au moment tourmenté de la Révolution.
  • MINGOUS Gautier, Université Lumière Lyon 2, Larhra
    Directeur de thèse : Nicolas Le Roux et Philippe Martin
    Sujet de thèse :
    Pouvoirs, sociétés urbaines et réseaux d’information à Lyon au tournant des guerres de Religion (vers 1552 – vers 1576).
    Date d’inscription en thèse 
    : 1er septembre 2015
    Résumé de la thèse
     : Les guerres de Religion du XVIe siècle ne peuvent se résumer à de simples affrontements armés : elles furent aussi une guerre des mots et de l’information. En effet, la période de guerre civile a placé la volonté de savoir et d’être informé au cœur des pratiques du gouvernement des autorités urbaines, notamment lorsque celles-ci se sont retrouvées au cœur des troubles, à partir de 1562. C’est pourquoi les pouvoirs urbains ont cherché à élaborer des réseaux informatifs avec d’autres villes, connexions parfois inédites cherchant à répondre efficacement à une situation de crise et qui ont pu affecter leurs horizons d’attente, leurs stratégies et leurs perceptions des affrontements.
    En prenant comme objet d’étude la ville de Lyon, je voudrais comprendre les ressorts et les stratégies mises en œuvre par les différentes élites urbaines pour mettre en place des réseaux d’information entre temps de paix et temps de guerre civile. L’objectif est alors de comprendre si les autorités urbaines ont participé à la politique par correspondance observée dans les plus hautes sphères de l’Etat, et si cette dernière a influencé leurs pratiques. Mon projet vise donc à appréhender la notion d’information en temps de guerre civile et son impact sur les pratiques politiques des élites urbaines de la première modernité.
  • PERRET Aurélie, Université de Limoges, Centre de Recherche Interdisciplinaire en Histoire, Histoire de l’art et Musicologie – CRIHAM (EA 4270)
    Directeur de thèse : Albrecht Burkardt
    Sujet de thèse : L’éducation des enfants pauvres sous l’Ancien Régime : Lyon, Rouen et Reims, 1659-1791
    Date d’inscription en thèse 
    : Octobre 2015
    Résumé de la thèse 
    : L’image de l’éducation sous l’Ancien Régime est celle d’une éducation exclusivement cantonnée à la sphère des élites. Dans la pratique, on a affaire à la mise en place de petites écoles de charité à destination des enfants pauvres, filles et garçons, au sein des villes dès le XVIIe siècle.
    Mon travail consiste en une étude en profondeur de l’éducation donnée aux enfants pauvres, au travers du prisme du genre, mais aussi en une analyse des possibles évolutions, changements et transferts pédagogiques pouvant opérer entre les trois principaux éducateurs des villes que nous avons choisies d’étudier. 
  • RECOUS Noémie, Université Jean Moulin Lyon 3, RESEA-LARHRA
    Directeur de thèse : Yves Krumenacker
    Sujet de thèse : Nicolas Fatio de Duillier (1664-1753), trajectoire savante et exaltée dans l’Europe de la République des Lettres.
    Résumé de la thèse : Genevois formé à l’Académie, Nicolas Fatio de Duillier (1664-1753) s’est rapidement fait connaître dans la République des Lettres pour ses qualités savantes, notamment en astronomie et en mathématiques. Reçu membre de la Royal Society de Londres, il a fréquenté les grands savants de l’époque, Cassini, Huygens, Newton, Boyle, Locke, ainsi que les milieux aristocrates anglais, occupant à plusieurs reprises la fonction de précepteur. Mais il s’est également engagé dans la mouvance des French Prophets, camisards exaltés réfugiés à Londres, ce qui lui a valu, depuis Voltaire jusqu’à nos jours, la réputation d’être fou. Dépassant de fausses contradictions, l’étude de Nicolas Fatio de Duillier permet de mettre en lumière les dynamiques plurielles et complexes qui animaient la République des Lettres et les milieux savants à l’époque de la « révolution scientifique ». Une approche biographique, pensée à la croisée des historiographies contemporaines, offre pour cela de nombreuses possibilités.
  •  RIVAULT Antoine, Université Rennes 2, CERHIO UMR 6258
    Directeur de thèse : Philippe Hamon
    Sujet de thèse : Le duc d’Étampes et la Bretagne : le métier de gouverneur à la Renaissance (1543-1565)
    Résumé de la thèse : Pendant plus de vingt ans (1543-1565), Jean de Bretagne, duc d’Étampes et comte de Penthièvre fut à la tête de la Bretagne en tant que gouverneur de la province. Au regard des sources, le gouverneur ne revêt pas uniquement un rôle militaire. Être gouverneur d’une importante province telle que la Bretagne implique un investissement quotidien dans l’administration d’une vaste population. Rapidement, le duc d’Étampes devient l’homme à tout faire en Bretagne, cultivant les liens avec la noblesse d’épée, le monde de la justice et des finances. Homme du roi en province, chef naturel de la noblesse locale, le gouverneur fait le lien entre la monarchie centrale et la province. C’est tout le « métier » de gouverneur qu’il convient d’analyser grâce, en particulier, à l’étude de sa correspondance.
  •  ROGER Alexandra, Université de Limoges, CRIHAM
    Directeur de thèse : Albrecht Burkardt
    Sujet de thèse : Les vocations religieuses forcées en France au XVIIIe siècle
    Résumé de thèse : Le travail de thèse vise à appréhender le phénomène de la « vocation forcée » dans ses pratiques réelles autant que dans ses représentations en France au siècle des Lumières. Ce phénomène a donné lieu à deux interprétations antagonistes. La première est que les vocations forcées sont une pratique courante et répandue, due à un clergé corrompu et à des parents autoritaires sans amour pour leurs enfants. La seconde, défendue par les historiens de la Réforme catholique, en fait un phénomène marginal surtout si l’on oppose le faible nombre de réclamations à la massivité du recrutement du clergé régulier. Cette recherche envisage de surmonter ces interprétations antagonistes et a pour but d’étudier le phénomène considéré dans toutes ses dimensions en prenant comme fil conducteur la procédure de restitution contre les vœux de religion.
  • WILMART Julien, Université Paris-Sorbonne (Paris IV) – Université Saint-Louis (Bruxelles), Centre Roland Mousnier (IRCOM) – Centre de recherche en Histoire du droit et des institutions (CRHiDI)
    Directeur de thèse : Lucien Bély et Sébastien Dubois
    Sujet de la thèse : Les deux compagnies de Mousquetaires de la Maison du roi (1622-1815) : carrières, vie militaire, stratégies sociales et représentation culturelle.
    Résumé de la thèse : Troupe d’élite de la Maison du roi, les deux compagnies de Mousquetaires représentent un laboratoire intéressant pour appréhender la noblesse de l’Ancien Régime. Le fonctionnement et l’organisation des Mousquetaires seront étudiés notamment à travers leur vie quotidienne à Paris et en campagne, leurs principaux faits d’arme et leur rôle tant militaire que politique ; dans ce cadre, une attention particulière sera apportée à la mission d’école militaire pour les jeunes gentilshommes qui leur fut confiée par le roi. En tant que corps proche du roi, les charges d’officiers des Mousquetaires étaient très recherchées par les courtisans, entraînant tractations et envolée des prix, laissant peu de place aux Mousquetaires dits de carrière, souvent issus des petite et moyenne noblesses. Par cette approche, il conviendra d’analyser les distinctions de carrière entre officiers et Mousquetaires. L’analyse des stratégies sociales et des conditions de vie des Mousquetaires, et leurs relations entre eux, permettra de dégager certaines logiques mises en place afin de consolider leur place dans la société et à la Cour. Enfin, grâce aux différents angles développés, il sera permis de dégager la manière dont la population se représentait ces hommes et de s’intéresser à l’impact de leurs actes sur la culture française des XVIIe et XVIIIe siècles tout en dégageant les symboles et les valeurs qui étaient attachées aux Mousquetaires dans la société de leur temps.