L’énigme Bayard. Une figure européenne de l’humanisme guerrier

Benjamin Deruelle et Laurent Vissière (dir.), L’énigme Bayard. Une figure européenne de l’humanisme guerrier, Tours, Presses Universitaires François-Rabelais, 2021, 388 p. ISBN: 978-2-86906-777-6, 49 euros (version papier).

 

L’énigme Bayard

Sans peur et sans reproche, Bayard incarne à la perfection les derniers feux de la chevalerie. Il est l’homme qui défend, seul face à une armée entière, le pont du Garigliano ; celui qui adoube François Ier au soir de Marignan ; celui qui, blessé à mort, trouve encore la force de tancer le connétable de Bourbon. Vraies ou fausses, ces anecdotes, relayées par les panégyristes de Bayard, sont entrées dans la légende. Depuis sa disparition et jusqu’à nos jours, le « bon chevalier » demeure un exemple que l’on cite aussi bien en France qu’en Angleterre, en Allemagne ou en Espagne.

Véritable figure européenne de l’humanisme guerrier, Bayard est peut-être le « dernier paladin » : abattu par un arquebusier, il n’a été protégé ni par sa vertu ni par son armure de plates. Il est en ce sens un flamboyant vaincu de la Modernité. Mais derrière cette armure, il y a un homme plein d’esprit, d’humour et de grâce, qui sait charmer autant le dernier des soudards que le roi en personne. Sous le heaume du héros, se trouvent aussi une personnalité́ fort mal connue et une vie remplie de zones d’ombre. L’énigme que constitue Bayard a suscité l’enthousiasme d’une vingtaine des meilleurs spécialistes des époques médiévale et moderne. Explorant des pistes variées, concernant l’histoire, l’art, la littérature et même la musique, ils proposent une nouvelle vision du plus célèbre chevalier des guerres d’Italie.

PRÉFACE. Philippe Contamine, Éclipse d’un rite, survie d’un idéal ?

INTRODUCTION. Benjamin Deruelle et Laurent Vissière, Une figure européenne de l’humanisme guerrier

PARTIE I – L’HOMME D’ARMES ET LE CHEVALIER

  • Amable Sablon du Corail, Bayard et les compagnies d’ordonnance. Un état des services
  • Giovanni Ricci, Bayard, l’Italie et la crise de 1512
  • Benjamin Deruelle, L’adoubement de François Ier à Marignan (1515). « Car il print lordre de chevalerie de sa main »
  • Nicolas Le Roux, Le chevalier et le pirate. Bayard au siège de Mézières (1521)
  • Séverin Duc, Bayard en guerre d’après sa correspondance (1521-1522). « Bon souldart et bien bon serviteur »
  • Sylvie Leluc, Bayard et l’arquebuse, l’ombre d’un doute

PARTIE II – FAMA ET MEMORIA HOMINUM IMMORTALES

  • Joana Barreto, La lente fabrique du portrait de Bayard. Contexte pour un nouveau dessin de Joseph Chinard
  • Laurent Vissière, Bayard en chansons. Le siège de Mézières et la campagne de 1521
  • Florence Alazard, Un Bayard italien ? Jean des Bandes Noires, entre mythes et réalités
  • Eduardo de Mesa, L’image de Bayard dans l’historiographie espagnole des xvie et xviie siècles
  • Stéphane Gal, Bayard, un héros des Alpes ? La montagne, territoire ignoré du Chevalier

PARTIE III – SI BAYARD NOUS ÉTAIT CONTÉ

  • Olivier Renaudeau, À la recherche des armures de Bayard
  • Jean-Bernard de Vaivre, Les tapisseries de Bayard
  • David Potter, Bayard et l’Angleterre. Les échos de la chevalerie, xvie-xxe siècles
  • Martin Wrede, Un Bayard romantique ? Le Chevalier en Allemagne au xviiie siècle
  • Elsa Kammerer, La décennie allemande du chevalier français. Autour du Bayard de Heinrich Wolfgang Behrisch (1777)
  • Éric Montat et David Nicolas, Sur les traces de Bayard à Mézières. D’hier à aujourd’hui
  • Nicolas Lecervoisier, « Français sans peur, chrétien sans reproche »

CONCLUSION. Hervé Drévillon, D’un Bayard à l’autre

PARTIE IV – ÉDITION DE SOURCES SUR LE SIÈGE DE MÉZIÈRES

  • Laurent Vissière, Mémoires et chansons du siège du Mézières (1521)

Index des noms de lieux

Index des noms de personnes

Chronologie

Lieux de mémoire

Sources

Bibliographie


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search