Faire voir l’histoire, XVIIe-XVIIIe siècles, journée d’études,7 juin 2021, par visioconférence

Organisation : Anne Régent-Susini (Université Sorbonne nouvelle – Paris 3)

et Adrien Paschoud (Université de Bâle)

 

Compte tenu de la situation sanitaire, la rencontre se déroulera par visioconférence uniquement. Le lien sera fourni sur simple demande aux organisateurs :

anne.regent-susini@sorbonne-nouvelle.fr

adrien.paschoud@unibas.ch

 

9.30-9.45 Anne Régent-Susini et Adrien Paschoud : Avant-propos

 

Président de séance : Bernard Teyssandier (Université de Reims)

 

9.45-10.15 Christian Jouhaud (École des Hautes Études en Sciences Sociales) : Pratiques historiographiques : de la figuration à l’usage du passé

10.15-10.45 Mathilde Bombart (Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) : Voir ou ne pas voir ? Ce que le portrait fait à la mazarinade

Pause

 

11.15-11.45 Béatrice Guion (Université de Strasbourg) : Faire voir les arcana

11.45-12.15 Dinah Ribard (École des Hautes Études en Sciences Sociales) : Faire voir l’histoire, voir le passé

 

****

Président de séance : Christophe Martin (Sorbonne Université)

 

14.00-14.30 Olivier Leplatre (Université Jean Moulin – Lyon III) : Visibilité et visualité de l’Histoire: autour du Grand théâtre historique de Nicolas Gueudeville

14.30-15.00 Leo Catana (Université de Copenhague) : The Rhetorical Presentation of Contested Knowledge as Historical Knowledge in Diderot’s Encyclopédie: The Case of Socrates

 

Pause

 

15.30-16.00 Marc Hersant (Université Sorbonne nouvelle – Paris 3) : La scène dans le récit historique au XVIIIe siècle : les exemples de Saint-Simon et de Voltaire

16.00-16.30 Myrtille Méricam-Bourdet (Université Lumière – Lyon II) : « Fai[re] de ce chaos un tableau général » : réflexions autour de l’Essai sur les mœurs de Voltaire

 

Conclusion


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search