Le Nord de la Renaissance. La carte, l’humaniste suédois et la genèse de l’Arctique

Le Nord de la Renaissance. La carte, l'humanisme suédois et la genèse de l' ArctiquePierre-Ange Salvadori, Le Nord de la Renaissance. La carte, l’humanisme suédois et la genèse de l’Arctique, Paris, Classiques Garnier, 2021, 972 p.


Ce livre propose une histoire pragmatique des savoirs sur le Nord à la Renaissance, du Nord scandinave au Nord arctique en passant par un nouveau Nord global. Ce faisant, il éclaire la réforme cartographique du XVIe siècle et sa fixation du Nord en haut des cartes, à mesure que ce point cardinal devient lieu d’origine et espace de projection, loin du paradigme médiéval et biblique du Septentrion diabolique. De nouveaux savoirs impériaux font alors du Nord un acteur de l’« englobement du monde » (A. Romano) : par lui peut être facilitée la rencontre Orient-Occident, à travers l’Arctique, nouvel horizon de la fin du XVIe siècle.
En chemin, l’ouvrage dévoile la maturation de la projection impériale suédoise, replacée dans le contexte de l’humanisme cartographique, localisant un rêve d’empire en amont des chronologies habituelles et à la surface d’un espace cartographique et imprimé hanté par les spectres des anciens Goths. Suivant les regards de l’humanisme suédois (Olaus et Johannes Magnus, Olaus Petri…) et des cartographes nord-européens (Mercator, Ortelius, Dee, Postel…), ce livre reconstitue les ferments savants de la « septentrionalisation de l’Europe », lorsque le centre de gravité du continent se déplace au Nord, tandis que la Renaissance européenne se « dés-oriente ».
Pierre-Ange Salvadori est actuellement allocataire de recherches au Centre Roland Mousnier/Sorbonne Université et boursier de Trinity College.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search