Données, Recettes, et répertoire. La Scène en ligne (1680-1793) » – les registres de la Comédie-Française

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution en ligne et en accès ouvert, chez la presse universitaire de MIT, de notre volume bilingue – Données, Recettes, et répertoire.  La Scène en ligne (1680-1793).  Cette œuvre prend pour objet un vaste projet en humanités numériques consacré aux Registres de la Comédie-Française.  Ce collectif interdisciplinaire s’appuie sur ce corpus d’archives numérisées sans égal pour étudier les choix de programmation et la politique tarifaire mis en œuvre par les Comédiens-Français au siècle des Lumières et sous la Révolution. Si l’on sait communément que Molière, Racine, Corneille et Voltaire se trouvaient souvent à l’affiche au XVIIIe siècle, les registres révèlent que sur une période de 113 ans, avec plus de 33 000 soirées de représentation, le répertoire de la Comédie-Française comptabilise plus de mille pièces, écrites par plus de 300 dramaturges.

Quel était l’impact des événements politiques, du contexte économique, des tensions sociales et des rivalités institutionnelles sur la constitution du répertoire de la troupe et sur son équilibre financier ? Le théâtre d’Ancien Régime constituait-il un lieu de discussion des questions socio-politiques, ou un espace de divertissement à l’écart des troubles du monde ? Certaines contributions de cet ouvrage s’attachent à identifier les tendances majeures qui caractérisent les revenus et les décisions de programmation de la Comédie-Française pendant plus d’un siècle, tandis que d’autres se concentrent spécifiquement sur le tournant des années 1760, quand l’influence de la pensée et des grandes figures des Lumières devient éminemment sensible sur la scène parisienne. Dans une perspective autre, un troisième ensemble d’articles se propose de sonder les apports des méthodes numériques pour l’étude de l’histoire du théâtre et pour les sciences humaines en général : les procédures d’enquête et les résultats des humanités numériques sont-ils radicalement inédits ? Sous quelles conditions ces nouvelles méthodologies conduisent-elles à reformuler les questionnements de la critique littéraire et de l’histoire culturelle ? Dans quelle mesure ces approches sont-elles aussi l’occasion d’approfondir notre compréhension sensorielle du passé ?
 
Table des matières

S. Guyot and J. Ravel, “Introduction: Histoire du théâtre et humanités numériques”

I – Interpréter les archives: données, visualisations, sons


J. Ravel, “La Comédie-Française par les chiffres, 1752-2020”
J. Peters, “Voir le littéraire: la visualisations des données et le Projet des Registres de la Comédie-Française”

J. Cherbuliez, “Les sons du théâtre: publics, acoustique, déclamation”
D. Edelstein, “Commentaire: Retours vers le futur »


II.  Répertorier et recettes au XVIIIe siècle
W. Weber, “Les repertoires parallèles de l’Opéra et de la Comédie-Française à la fin de l’Ancien Régime”
F. Velde, “Une analysis des recettes de la Comédie-Française, 1680-1793”
D. Miller, “Commentaire: Définir le répertoire”
A. McCants, “Commentaire: Revenues. Prix, comptabilité: l’économie théâtrale révélée par le Projet des Registres de la Comédie-Française”

III. Autour de 1760

T. Luckett, “Troubles financières et stratégies commerciales à la Comédie-Française pendant la guerre de Sept Ans »
P. Frantz, “Le Moment Voltaire”
L. Clay, “L’étrange carrière de Voltaire, le dramaturge le plus rentable du XVIIIe siècle”
L. Connors, “Commentaire: Célébrer Voltaire dans les années 1760”

Postface
C. Biet, S. Harvey, A. Sanjuan, “Le Programme RCF, de l’archéologie à la futurologie”


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search