Compte rendu de l’assemblée générale de l’AHMUF

 

31 janvier 2020

Archives nationales – Site de Pierrefitte-sur-Seine

Présents : Céline Borello, Isabelle Brian, Florence Buttay, Yann Cantin, Fanny Cosandey, Paul Chavin-Hameau, Natacha Coquery, Françoise Dartois-Lapeyre, Constance de Vergnette, Camille Desenclos, Brigitte Dionnet, Alexis Douchin, Nicolas Dufournaud, Jean Duma, Pauline Ferrier-Viaud, Matthieu Gellard, Bertand Haan, Héloïse Hermant, Nicolas Le Roux, Nicole Lemaitre, Anne Montenach, Françoise Moreil, Nicole Pellegrin, Marc Perrichet, Isabelle Poutrin, Aude Rousselet, Pierre Serna, Stefano Simiz, Steinberg Sylvie, Nathalie Szczech, Laura Tatoueix.

Excusés : Bernard Barbiche, Lucien Bély, François Brizay, Youri Carbonnier, Michel Cassan, Jean-François Chauvard, Edmond Dziembowki, Stéphane Gomis, Philippe Hamon, Pauline Lemaigre-Gaffier, Véronique Larcade, Julien Léonard, Frédéric Meyer, Anne Radeff, Thierry Rentet, Bernard Roussel.

17h15 : Ouverture de l’Assemblée générale par le président, Nicolas Le Roux.

Nicolas Le Roux rend hommage à plusieurs collègues disparus : Bartolomé Bennassar, Jean-Pierre Brancourt, Janine Garrisson, Jean Delumeau, Jean Chagniot.

 

  • Rapport moral

 

Le site fonctionne depuis maintenant sept ans et comporte plusieurs rubriques dont deux annuaires en ligne. Les informations sont relayées sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) ce qui permet de toucher un public plus large que celui des membres de la liste de diffusion. Pour toute information à diffuser sur le site, contacter : ahmuf.association@gmail.com (adresse présente sur le site).

Il est rappelé la sortie récente du dernier bulletin sur la question aux concours du Capes et de l’agrégation. Le numéro sur « Sciences, techniques, pouvoirs et sociétés du xve au xviiisiècle » n’est malheureusement pas sorti, mais tous les articles sont prêts et ont été envoyés à l’éditeur.

L’une des principales activités de l’Association, cette année, a été la participation à la mise en place des Nocturnes de l’histoire (voir point détaillé ci-dessous).

Des contacts ont été noués avec les Archives nationales, qui ont permis l’organisation du colloque et de l’assemblée générale à Pierrefitte.

Le rapport moral est adopté à l’unanimité

 

  • Rapport financier par le trésorier, Matthieu Gellard

 

I- DÉPENSES depuis la dernière AG du 9 novembre 2018

 

Colloque du 9 novembre 2018 (1 011,75€)

102€ : remboursement à Pierre Serna de son trajet de train pour venir au colloque.

45,9€ : remboursement à Gauthier Aubert de son trajet de train pour venir au colloque.

57€ : remboursement à Paul Voha de son trajet de train pour venir au colloque.

57,3€ : remboursement à Matthieu Gellard de son trajet de train pour venir au colloque.

70€ : remboursement à Stéphane Haffemayer de son trajet de voiture pour venir au colloque.

78€ : remboursement à Lucien Bély de son trajet de train pour venir au colloque.

72€ : remboursement à Edmond Dziembovski de son trajet de train pour venir au colloque.

58,8€ : remboursement à Stéphane Jettot de son trajet de train pour venir au colloque.

470,75€ : règlement du traiteur Maison Reignier.

 

Bulletins (3 289€)

1332€ : règlement aux PUPS du bulletin sur L’Environnement à l’époque moderne.

232€ : règlement aux PUPS des envois complémentaires du bulletin.

1725€ : règlement aux SUPS du bulletin sur État, pouvoirs et contestations…

 

Nocturnes de l’histoire (396,25€)

240€ : remboursement à l’AHCESR de la participation de l’AHMUF pour la création du logo des Nocturnes de l’histoire.

67,5€ : remboursement à la SOPHAU de la participation de l’AHMUF pour l’enregistrement de la marque Les Nocturnes de l’histoire.

88,75€ : participation de l’AHMUF à la formation d’Aude Mairey pour la création du site des Nocturnes de l’histoire.

 

Frais bancaires (132,99€)

39,49€ : frais bancaires de La Banque postale pour le second semestre 2018.

74€ : frais bancaires de La Banque postale pour 2019.

19,5€ : frais bancaires de La Banque postale pour 2020.

 

Divers (24,6€)

24,6€ : remboursement à Matthieu Gellard de frais postaux divers.

 

TOTAL DES DEPENSES : 4944,59€

 

II- ACTIFS

 

Caisse d’Épargne

– Livret A n° 17515 90000 00510160281 au 31 décembre 2019 :                           6 772,88€

La Banque postale

– CCP n° 2328514Z020 au 29 janvier 2020 :                                                           7 057,13€

Remarque : l’association a reçu 198 cotisations en 2019 dont 34 par virement, soit 4 356 €.

– Compte titre 3N202328514001C au 30 septembre 2019 :                                                9 454,18€

Remarque : le compte titre regagne de l’argent après en avoir perdu entre 2016 et 2018 (il était descendu à 9 259,04€ au 28 septembre 2018).

TOTAL DES ACTIFS : 23 294,19€

 

III- BUDGET PREVISIONNEL

– Remboursement à Nicolas Le Roux de son trajet de train pour se rendre au colloque du 9 novembre 2018.

– Remboursement à Nicolas Le Roux de la couronne envoyée par l’AHMUF aux obsèques de Jean Delumeau (228,09€).

– Frais de l’AG du 31 janvier 2020 (devis du traiteur : 649,98€).

 

IV- COTISATION

 

La cotisation annuelle d’un montant de 22 euros est à régler :

  • Soit par virement au CCP de l’association (numéro du CCP ci-dessus. S’adresser par mail au trésorier (cotisations.ahmuf@gmail.com) pour recevoir le RIB de l’association).
  • Soit par chèque au nom de l’association à envoyer à Matthieu Gellard, Trésorier de l’AHMUF, 41, avenue Gambetta, 75020 Paris.

 

Le rapport financier est adopté à l’unanimité.

 

  • Point sur les Nocturnes de l’histoire par la vice-présidente, Héloïse Hermant

 

Les quatre sociétés de l’enseignement du supérieur et de la recherche (SoPHAU, SHMESP, AHMUF et AHCESR) lancent la première édition des Nocturnes de l’histoire qui se tiendront le 1er avril 2020 de l’après-midi au petit matin. Il s’agit de promouvoir la diffusion la plus large possible du savoir historique sous toutes ses formes et sur l’ensemble du territoire (en métropole et outre-mer), ce qui fait la spécificité des Nocturnes. Les quatre sociétés n’organisent pas ces événements ni ne les financent mais elles coordonnent les initiatives et en assurent la communication à l’échelle nationale.

La mise en place s’est faite en plusieurs temps (établissement d’un comité de pilotage représentant à part égale les quatre sociétés, règlement du volet juridique, création d’un logo, etc.) avant de pouvoir lancer un appel à propositions auprès des acteurs de l’enseignement et de la culture (universités, CPGE, archives, musées, bibliothèques, collectivités locales, associations, etc.).

Les propositions reçues ont été validées par le comité de pilotage qui a veillé au respect de la charte des Nocturnes. Un site internet (https://nocturnesdelhistoire.com/) a été mis en place répertoriant l’ensemble des manifestations avec programmes et affiches. Simple d’usage, il permet de faire une recherche rapide par type de manifestation, par période et par localité. La première édition des Nocturnes bénéficiera en outre d’une couverture médiatique (presse et radio notamment) qui complètera la communication que les organisateurs de chaque manifestation entreprendront à l’échelle locale.

L’appel à propositions a rencontré un grand succès : presque une centaine de propositions ouvertes au grand public, sur l’ensemble du territoire, d’une grande diversité et d’une grande originalité, allant de la conférence au match d’impros, au spectacle, à la reconstitution historique, en passant par des visites, des projections ou bien la présentation d’outils numériques. Ces résultats très encourageants, qui montrent bien la vitalité de l’histoire, nous invitent à lancer la 2e édition des Nocturnes de l’histoire qui se tiendront le 31 mars 2021.

 

  • Bureau

 

Élection d’une nouvelle secrétaire générale adjointe chargée des publications, Camille Desenclos et d’une secrétaire de rédaction-adjointe du carnet hypotheses.org de l’AHMUF, Véronique Castagnet-Lars.

Toutes les deux entrent au Bureau de l’AHMUF, qui remercie chaleureusement Françoise Dartois pour ses longues années au service de l’association.

Le bureau est donc maintenant composé de Nicolas Le Roux (Président), Céline Borello (Secrétaire générale), Héloïse Hermant (Vice-présidente), Pierre Serna (Vice-président), Matthieu Gellard (Trésorier), Camille Desenclos (Secrétaire générale adjointe), Denis Lieppe (Secrétaire général adjoint), Véronique Castagnet-Lars (Secrétaire de rédaction adjointe).

  • Questions diverses

Tout comme le matin en ouverture du colloque, Nicolas Le Roux revient sur la déclaration des associations d’historiens de l’enseignement supérieur et de la recherche et rappelle l’inquiétude et la mobilisation de l’AHMUF face à la question des retraites et à la LPPR. Un bandeau a été apposé en ce sens sur le carnet hypotheses.org de l’association.

Est mentionnée également la mobilisation de la 22e section du CNU – motion sur le site – ainsi que celle du jury du CAPES d’Histoire-Géographie – lettre sur le site également.

L’attachement à la qualité du recrutement des collègues du secondaire est un enjeu important, l’utilité des concours – y compris pour générer des points du programme à la faveur de questions anciennes – ne fait pas de doute et l’inquiétude est grande face aux possibles changements annoncés. Il serait peut-être bon de demander aux collègues du jury de l’agrégation d’histoire de se solidariser avec les collègues du jury du CAPES.

 

La séance est levée à 18h45.

 



Citer ce billet
AHMUF (2020, 2 mars). Compte rendu de l’assemblée générale de l’AHMUF. AHMUF _ Association des Historiens Modernistes des Universités de France. Consulté le 24 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/aw0u

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search