“Nations et Empires” – Toulouse, avril 2020

Colloque international « Nations et empires »
(Université Toulouse – Jean Jaurès, 22-24 avril 2019)
 
Appel à contributions
 
 
Les recherches récentes consacrées aux relations entre nations et empires ont souligné la nécessité de requalifier la nature même du lien entre ces deux objets, ainsi que de penser à nouveaux frais certains paradigmes autour de la construction de l’État, le nationalisme et l’État-nation moderne, depuis la fin de l’époque médiévale jusqu’aux débuts de l’époque contemporaine. En amont de notre chronologie, l’historiographie du Moyen Âge tardif et de la première modernité a ainsi souligné l’émergence de manifestations « avant la lettre » de ces phénomènes historiques dès le XVe siècle, mettant ainsi en lumière des formes (proto-)nationales au sein des empires. En aval, les historiens de la seconde modernité et du contemporain ont pointé l’absence de transition nette entre empires et États-nations ainsi que les ressemblances entre récits et pratiques produits par les uns et les autres (Judson 2006, Schenk 2013). Enfin, il apparaît nécessaire de clarifier les liens entre d’un côté la nation, et de l’autre les notions de « race », d’« ethnicité », de « religion » ou de « classe » ainsi que les formes d’identification collective aux époques moderne et contemporaine (Berger et Lorenz 2008).
 
Le colloque international « Nations et empires » entend explorer ces relations dans toute leur complexité, à travers divers exemples européens, africains et américains au cours des périodes moderne et contemporaine.
L’enquête collective s’organisera autour des quatre problématiques suivantes, qui ont vocation à créer des passerelles entre chronologies et aires culturelles :
1) Héritages, prolongements et réinvestissements : repenser la transition nationale et son articulation à la question impériale
2) Les communautés imaginées entre empires et nations : enjeux, pratiques et représentations
3) La nation est-elle moderne ? Constructions historiques et historiographiques
4) Enchâssements, compatibilités, concurrences : penser la mise en tension entre empires et nations au-delà des « jeux d’échelles »
 
La rencontre s’organisera autour de quatre demi-journées de travail, chacune consistant en une table-ronde thématique au cours de laquelle seront discutées les contributions pré-circulées des différent.e.s intervenant.e.s.
 
 
 
Modalités de candidature :
 
Les candidat.e.s souhaitant proposer une intervention dans le cadre du colloque sont prié.e.s d’adresser un résumé de leur contribution (500 mots) ainsi qu’un curriculum vitae d’ici au lundi 2 décembre 2019 à l’adresse suivante : mathieu.grenet@univ-jfc.fr. Les candidat.e.s sont invité.e.s à préciser dans leur résumé dans le(s)quel(s) des quatre axes problématiques précédemment mentionnés ils souhaitent inscrire leur intervention.
Les propositions seront examinées par le comité d’organisation du colloque, et les résultats notifiés le 16 décembre 2019.
 
Les contributions retenues devront être envoyées au plus tard le lundi 30 mars 2020, afin d’être pré-circulées auprès de l’ensemble des participant.e.s au colloque.
 
L’organisation du colloque prendra en charge les frais d’hébergement des intervenant.e.s (deux nuits d’hôtel à Toulouse), qui seront invité.e.s à se rapprocher de leurs structures de recherche pour le financement de leur transport ainsi que de leurs éventuelles nuitées supplémentaires à Toulouse.
 
Toute question ou demande de renseignement complémentaire devra être adressée à l’adresse suivante : mathieu.grenet@univ-jfc.fr.
 
 
 
Comité d’organisation :
 
Volker Depkat, Université de Regensburg, Allemagne
Mathieu Grenet, Institut National Universitaire J.-F. Champollion, Albi
Susanne Lachenicht, Université de Bayreuth, Allemagne
Natacha Laurent, Université Toulouse – Jean Jaurès, Toulouse
Mathilde Monge, Université Toulouse – Jean Jaurès, Toulouse
Emmanuelle Perez-Tisserant, Université Toulouse – Jean Jaurès, Toulouse
Sébastien Rozeaux, Université Toulouse – Jean Jaurès, Toulouse
 

Vous aimerez aussi...