Les esclavages en Amérique coloniale

CouvertureB. GRUNBERG (dir). Les esclavages en Amérique coloniale, Paris, L’Harmattan, 2013, 233p. ISBN : 978-2-336-29183-3

L’intitulé de l’ouvrage peut surprendre car le terme “esclavage” est le plus souvent utilisé au singulier. Il nous semble qu’il s’agit d’une erreur, voire d’une confusion globalisante. Dans l’Amérique coloniale nous trouvons, en effet, des  esclavages, dont les formes varient non seulement selon les régions ou les types de colonisation mais aussi en fonction des époques. Dans le contexte de la période coloniale, la situation au XVIe siècle est bien différente de celle du XVIIe et surtout du XVIIIe siècle et nous pourrions encore trouver des différences au sein d’un siècle même. Il en va de même selon les espaces. Ainsi l’esclave dans les Antilles françaises n’est pas forcément perçu de la même façon que son semblable dans les colonies espagnoles, anglaises, hollandaises, portugaises.

En Espagne, l’esclavage était depuis fort longtemps légalement établi et, de ce fait, le statut de l’esclave passa en Amérique, sans grande modification et concerna essentiellement les Noirs car les Indiens, rapidement reconnus sujets de la Couronne, avaient vu leur esclavage interdit en 1542, sans pour autant que ne disparût le travail forcé. Si la monarchie espagnole précisa le cadre de l’esclavage mais les abus persistèrent. Il faut cependant signaler que les attitudes ont varié selon les contrées. Les régions de l’Isthme et de Colombie, du fait d’une arrivée massive d’esclaves africains et d’un relief propice au marronage, ont connu des positions extrêmes ; au Mexique et au Pérou, la situation a été moins conflictuelle. Il faut souligner que l’Amérique espagnole a connu une singulière particularité non seulement par un grand nombre d’affranchissements précoces mais aussi parce que les préjugés raciaux y ont été moins forts qu’ailleurs comme l’attestent les lois édictées par la métropole. Nous pourrions tout aussi bien esquisser l’évolution des esclavages dans les autres espaces coloniaux.  Cet ouvrage va tenter d’illustrer quelques-unes de ces différences.

Auteurs : Danielle Bégot, Felipe Castro Gutiérrez, Patrice Courtaud, Paola Domingo, Pieter C. Emmer,  Bernard Grunberg, Martin Lienhard, Julian Montemayor, Érick Noël, Frédéric Régent, Éric Roulet, Benoît Roux, Alessandro Stella, Marie-Albane de Suremain, Vincent Testa.

 

Table des matières

Les esclavages en Amérique coloniale

Présentation

L’esclavage en Espagne et Nouvelle-Espagne. Continuité et adaptation (XVIe-XVIIe siècles) – J. Montemayor

Noirs et Mulâtres à l’Hôtel Royal des Monnaies de Mexico. Histoires d’une discrimination et d’une survie au quotidien – F. Castro Gutiérrez

Negros, Mulatos, Pardos, Jarochos : Chemins et représentations du métissage des Noirs dans la région de Veracruz – A. Stella

La production de yerba mate et l’exploitation de la main-d’oeuvre indigène dans le Paraguay colonial (XVIe-XVIIIe siècles) – P. Domingo

“De l’instruction des Nègres”. Le jésuite Pelleprat et l’éducation religieuse des esclaves dans les Petites Antilles françaises au milieu du XVIIe siècle – É. Roulet

Les Pays-Bas et le commencement de la traite vers les Antilles anglaises et françaises, 1640-1700 – P. Emmer

De la catégorisation des populations coloniales à leur racialisation : l’exemple des colonies des Antilles françaises – F. Régent

La mer, espace de liberté ? Marrons maritimes aux Caraïbes (1750-1802) – M. Lienhard

Masques noirs, murs blancs – É. Noël

L’esclavage à l’époque coloniale : contribution de l’archéologie funéraire. Le cimetière d’Anse Sainte-Marguerite (Guadeloupe) – P. Courtaud

L’esclavage dans les premiers guides touristiques des Antilles françaises (1913, 1931) – D. Bégot

L’histoire de la traite négrière et de l’esclavage au lycée : ouverture des programmes et ambiguïtés nouvelles – M.A. de Suremain

Documents : Lettre au roi de l’archevêque de Mexico sur l’esclavage des Noirs (Mexico, 30 juin 1560) ;

Les Indiens caraïbes, acteurs et objets de traite aux Antilles françaises (XVIIe-XVIIIe siècle)

 

Varia

La conquête des Itza – V. Testa

Documents : Les missionnaires espagnols face au dernier “royaume maya”

 

Comptes rendus : Susan Schroeder, Stafford Poole [Éd.], Religion in New Spain, 2007 (É. Roulet) ; Patrick Saurin, Les fleurs de l’Intérieur du ciel. Chants de l’ancien Mexique, 2009 (É. Roulet) ; Hélène Vignaux, Esclavage et rébellion. La construction sociale des Noirs et des Mulâtres (Nouvelle Grenade, XVIIe siècle), 2007 (M. Fouchart) ; Hélène Vignaux, Esclavage, traite et évangélisation des Noirs dans le Nouveau Royaume de Grenade au XVIIe siècle, 2008 (M. Fouchart)

Résumés (français – espagnols – anglais)


Vous aimerez aussi...