« L’eugénisme en question : généalogie, transmission et savoirs de l’hérédité du Moyen-Age à nos jours »

Le colloque, organisé par l’Université de Lorraine et l’Équipe d’Accueil (n° 3945) bi-site (Metz-Nancy). aura lieu les 2 et 3 avril 2020 à Metz.

RESUME

Au moment où l’on s’interroge sur la filiation et le devenir de la famille « traditionnelle » au moment où se présente la possibilité d’agir sur le génome, tandis que se manifeste un regain d’intérêt pour le concept même d’hérédité, nous aimerions poser une question. Quand et pourquoi s’est-on mis à croire à l’hérédité des dispositions physiques et morales ? A-t-on réellement cherché à en accroitre, au moins à en préserver la valeur, et dans quelle intention ? Comment ce « patrimoine » corporel et spirituel a-t-il été pensé, préservé, peut-être « augmenté » ? A quels imaginaires de la parenté, à quels fantasmes renvoient en définitive les généalogies d’hier, l’ingénierie génétique d’aujourd’hui ? Peut-on, à rebours des évidences – le primat toujours plus affirmé de l’individu – constater certaines continuités entre hier et aujourd’hui ? Ce colloque, ouvert aux sociologues, historiens, philosophes des sciences, anthropologues et juristes, se fixe pour objectif de faire se rapprocher objets, questionnements et méthodes.

Argumentaire complet et modalités de soumission ici.


Vous aimerez aussi...