Journée d’étude : Aux frontières de la Ligue. Engagements catholiques

afficheJournée d’étude : Aux frontières de la Ligue. Engagements catholiques, 22 mars 2013.

Centre Panthéon-Assas / Salle des Conseils (Escalier M, 2e étage) Université Paris-II 12, Place du Panthéon 75005 Paris

Journée d’étude organisée par Sylvie Daubresse (Centre d’Étude d’Histoire Juridique Université Panthéon-Assas (Paris II) / CNRS) et Bertrand Haan (Centre Roland Mousnier Université Paris-Sorbonne / CNRS)

La perspective de l’avènement d’un roi protestant à partir de 1584, son arrivée contestée au pouvoir puis sa conversion et la reconnaissance progressive de sa légitimité par ses sujets, que ce soit par la contrainte, la résignation ou l’adhésion, ont constitué autant de défis pour les catholiques français. Au cours de cette dernière phrase des troubles civils et religieux du XVIe siècle, les divisions qui les ont provoqués et nourris se sont approfondies et politisées. Une ligne de fracture s’est imposée, à chaud, entre ceux que l’on condamne comme politiques et les ligueurs, sanctifiée par la légende noire de la Sainte Union. Doutes, hésitations et revirements ayant marqué les sensibilités religieuses et politiques sont bien plus fréquents que ne le relève cette simple opposition entre vainqueurs et vaincus. Les allégeances sont en constant mouvement, l’unité et la cohérence des ligues, partis et factions toujours en question. Nul n’y échappe : à la campagne, dans les ligues urbaines, chez les magistrats, dans les clientèles nobiliaires et au sein du clergé, nombre d’engagements paraissent marqués du sceau de la bigarrure, selon un terme du temps. L’interprétation de ce moment historique où les Français sont confrontés à un choix doit intégrer ceux qui refusent de « se partialiser ». Ils se situent dans une adhésion conditionnelle et ne se reconnaissent pas entièrement dans un camp, voire refusent d’y adhérer, demeurant à la frontière de la Ligue, dans ou hors d’elle-même. Cette journée d’étude propose d’explorer cet espace d’entre-deux, dans la diversité des parcours et des moteurs de l’engagement, mais aussi d’envisager la cohérence de parcours individuels et collectifs qui ne sont assurément jamais authentiquement politiques mais portés par un imaginaire de la monarchie française et de sa nécessaire union à Dieu.

PROGRAMME

9h : Ouverture de la journée par Olivier Descamps (Université Paris-II)
9h10 : Introduction par Sylvie Daubresse et Bertrand Haan
1re session : Raisons d’agir
sous la présidence de Denis Crouzet, professeur à l’Université Paris-Sorbonne
9h20-9h40 – Nicolas Le Roux (Université Lyon-2), Le service de Dieu et le bien de l’État. Fidélités et engagements en 1589
9h40-10h20 – Philippe Hamon (Université Rennes-2) : Pourquoi nous combattons. Réflexions sur l’engagement des communautés rurales dans les guerres de la Ligue
10h20-10h40 : Discussion
Pause
2e session : Sauver l’Église, sauver le roi
sous la présidence de Bernard Barbiche, professeur émérite de l’École des chartes
11h-11h30 – Thierry Amalou (Université Paris-1) : Le clergé français et les états de Blois : théologiens ligueurs contre prélats de cour ?
11h30-12h – Luc Racaut (Newcaste University), René Benoist et la « conversion d’Henri IV »
12h-12h20 : Discussion
Pause déjeuner
3e session : Les officiers, parcours et convictions
sous la présidence d’Arlette Lebigre, professeur des Universités
14h-14h30 – Olivier Poncet (Écoles des chartes) : Les généraux de la cour des monnaies (1589-1594). Neutralité professionnelle, engagement politique ou attitude corporatiste ?
14h30-15h – Nicolas Warembourg (Université Lille-1) : « Faute de réformation » : les origines religieuses de la guerre civile selon un « Politique » catholique, Guy Coquille (1523-1603)
15h-15h20 : Discussion
Pause
4e session : Le choix de l’entre-deux
sous la présidence d’Alain Tallon, professeur à l’Université Paris-Sorbonne
15h40-16h10 – Fabien Salesse (Université Lyon-2) : Une ligue mais à quelle échelle ? Les atermoiements des ligueurs auvergnats (1590-1594)
16h10-16h40 – Stéphane Gal (Université Grenoble-2) : La médiation et ses enjeux : les moyenneurs du parlement de Dauphiné pendant la Ligue
16h40-17h : Discussion



Citer ce billet
AHMUF (2013, 14 mars). Journée d’étude : Aux frontières de la Ligue. Engagements catholiques. AHMUF _ Association des Historiens Modernistes des Universités de France. Consulté le 18 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/av7x

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search