Négocier pour exister. Les villes et les duchés du nord de l’Empire face à la France, 1650-1730

image1Indravati FÉLICITÉ, Négocier pour exister. Les villes et les duchés du nord de l’Empire face à la France, 1650-1730, Berlin/Boston, De Gruyter Oldenbourg (collection Pariser Historische Studien 105), 2016.
ISBN 9783110415490

Les relations franco-allemandes de l’époque de Louis XIV ont souvent été étudiées à travers le prisme de la rivalité entre une monarchie centralisatrice et un Empire divisé. S’il est vrai que la diplomatie de la France a modifié certains équilibres politiques dans l’Empire, celle des Reichsstände est elle aussi riche en enseignements sur le fonctionnement interne du Saint-Empire, sur sa place dans l’Europe de la première modernité, et sur le rôle structurant que joue la politique étrangère dans le devenir des petites puissances. Cet ouvrage propose de suivre les efforts qu’ont déployés entre 1650 et 1730 les villes hanséatiques de Lübeck, Brême et Hambourg ainsi que les duchés de Gottorp et de Mecklembourg-Schwerin afin d’exister face à la France et dans le concert des États européens. L’influence de leur activité diplomatique sur leur survie met en lumière le lien entre affaires étrangères et existence politique. Les décideurs et les porteurs de cette politique étrangère impliqués dans cette relation dissymétrique entre »le plus grand roi du monde« et les villes et duchés du Nord sont présentés dans leur vie quotidienne. Les rouages de la prise de décision, les traditions comme celle de la Hanse, sont gages à la fois de modernisation et de survie. L’ancrage des diplomates dans une Europe divisée par les guerres mais aussi cosmopolite et avide de paix se lit dans leurs réseaux: république des lettres, réseaux marchands. Leur place dans la société pose enfin la question de leur identité.

Sommaire (PDF)


Vous aimerez aussi...