Écrire/inscrire : écritures plurielles. Du Moyen Âge au début du XIXe siècle

Appel à communication – Journée d’études

Écrire/inscrire : écritures plurielles. Du Moyen Âge au début du XIXe siècle

Strasbourg, 9 juin 2017
Université de Strasbourg

Équipe d’accueil Arts, civilisations et histoire de l’Europe (EA3400 ARCHE)

Organisation : Juliette Deloye et Anne Rauner (Université de Strasbourg, EA 3400 ARCHE)

Comité scientifique (Université de Strasbourg) : Thomas Brunner (EA 3400 ARCHE), Laurence Buchholzer (EA 3400 ARCHE), Isabelle Laboulais (EA 3400 ARCHE), Jean-Charles Monferran (EA 1337 Configurations littéraires), Emmanuelle Sempère (EA 1337 Configurations littéraires), Benoît Tock (EA 3400 ARCHE).

 

Depuis une trentaine d’années, considérant que tout document s’inscrit dans un contexte social, les chercheurs s’intéressent aux usages sociaux de l’écrit en s’appuyant notamment sur l’étude de sa matérialité. Sans distinguer a priori les différents types d’écrits, ils les sondent pour y découvrir la trace des activités des acteurs, tentent d’en reconstituer les conditions de production, de circulation, d’utilisation et de conservation. Ils sont souvent confrontés à des feuillets sur lesquels se trouvent réunies plusieurs écritures – que nous nommons «écritures plurielles» – et ils les analysent en fonction de leurs propres questionnements. Mais leurs interrogations ne concernent que rarement ces écritures plurielles elles-mêmes, d’où le projet d’en faire l’objet de cette journée d’études.

Suite de l’argumentaire ici.


Vous aimerez aussi...