Dire et raconter les révoltes à l’époque moderne

Journée d’étude : Dire et raconter les révoltes à l’époque moderne

Rennes 2 le 16 juin 2016 dans le cadre du programme ANR “CURR”

La question des révoltes à l’époque moderne a donné lieu à de nombreux travaux qui se sont attachés à définir les traits structurels et les particularités des soulèvements à travers l’Europe. Si les motifs politiques, religieux ou sociaux à l’origine de ces mouvements ont été abondamment étudiés, si la sociologie des acteurs a donné lieu à des analyses fécondes, un travail conséquent reste à faire concernant la manière dont ces révoltes ont été lues et transmises à travers des textes contemporains ou non. Ceux-ci sont variés : acteurs avides de justifier leurs actions, témoins effarouchés par les fureurs populaires ou la violence de l’État, historiens locaux célébrant l’esprit de beffroi, etc. Ce travail de décryptage est sans doute d’autant plus nécessaire que c’est justement cette matière qui sert aux historiens pour fonder en partie leurs analyses. Dans un effort de rapprochement entre histoire et littérature, cette journée se propose d’amener les chercheurs de tous horizons à réfléchir sur les mots et sur les récits des révoltes et des révolutions de la première modernité en Europe à travers une série d’études de cas.

Programme (PDF) :

9h 15 Accueil
9h45 : Introduction par Stéphane Jettot (Paris-Sorbonne)

1. Antécédences et héritages
10 h  Philippe Hamon (Rennes 2), Retour critique sur la révolte de 1490 en Cornouaille
10 h 25 Antonio Suárez Varela (Friburg), «Movimientos» y revolvimientos». Acerca de la semántica de la subversión en las Comunidades de Castilla
10h 50 Nicolas Richard (Paris-Sorbonne), Une parole incontrôlée? De la rhétorique de l’opposition aux mots de la rébellion des Etats de Bohême (1618-1620)

2. Narratologies des révolutions anglaises
12 h Alice Hunt, (Southampton) Republican Memories: Writing the History of the English Civil Wars in the 1650s.
12 h 25 Erin Peters, (Worcester) The greatest and most shameful laughing stock in the world”: suffering national shame in 1660’.
14 h 30 Solange Rameix (Paris 1): “Non à la Glorieuse Révolution ! Les jacobites : entre défense de l’ordre établi et révolte

3. Récits à la révolte : France-Allemagne
15 h 30 Gauthier Aubert (Rennes 2), Dentelles et bonnets rouges : les révoltes du Papier timbré vues par la marquise de Sévigné
15 h 55 Rachel Renault (EHESS), « Et repousser la violence par la violence » : constructions narratives, stratégies discursives et légitimations concurrentes. Seigneurs et sujets face à la révolte en Saxe et Thuringe dans la seconde moitié du XVIIe siècle
16 h 20 Brice Evain (Rennes 2) : Raconter la révolte : l’exemple des Nu-Pieds de Normandie (XVIIe-XIXe siècle)

Lieu :
Université Rennes 2 Haute-Bretagne
Salle Jacques Léonard, bâtiment A


Vous aimerez aussi...