Revue Musicorum : Les querelles musicales dans les écrits esthétiques et littéraires après 1750

Capture d’écran 2016-02-24 à 17.15.50Revue Musicorum, numéro 17 :  « Les querelles musicales dans les écrits esthétiques et littéraires après 1750 »

Responsables de l’édition du numéro : Laurine QUETIN et Suzel ESQUIER
ISBN : 979-10-94472-01-9

www.revuemusicorum.com
Il n’est pas aisé de parler de musique au siècle des Lumières. Pour de nombreux auteurs, la référence à la musique serait la langue mais le sentiment placé au cœur de la musique définit aussi la conception musicale de cette époque : création du mythe d’une langue originelle d’un côté et exaltation de la sensibilité de l’autre. Les multiples tensions existant entre la pensée de Rameau, Rousseau et Chabanon à propos du rapport entre langue et musique expliquent les nombreux conflits qui ont jalonné leur siècle. Gluck est un cas à travers lequel peuvent se lire les querelles et les fantasmes qui, fondés sur l’art lyrique, ont façonné le visage de l’Europe à la fin du XVIIIème siècle. C’est aussi par le biais de la question des identités et susceptibilités nationales que la querelle de personnes (Gluck et Piccinni) va s’envenimer et donner naissance à de nombreux écrits littéraires, parmi lesquels des poèmes et pièces de théâtre, que les études ici rassemblées, ont analysés minutieusement.

* * * * *

Talking about music was no easy task in the Enlightenment. For many writers language was the reference to music, even though the musical conception of the time was also defined by sentiment: the myth of an original language thus cohabited with the exaltation of sensibility. The many tensions in the way the language-music relation was seen by Rameau, Rousseau and Chabanon account for the numerous conflicts that marked the period. Gluck,who crystallised all the quarrels and fantasies that shaped Europe in the late eighteenth century, is a case in point. It is also through the issues of national identity and susceptibility that personal quarrels (Gluck and Piccinni) were to get worse and give rise to literary writings (plays, poems…), some of which are thoroughly analysed in this collection.

 

Sommaire en PDF

 

Pour rappel : Numéro 16 : Métamorphoses de l’oratorio du XVIIème siècle au XXIème siècle


Vous aimerez aussi...