Argumenter. Rhétorique sacrée, éloquence profane (XVIe-XVIIIe s.)

afficheHistoire, monde et cultures religieuses, 2015/3 (n° 35) :

Dossier dirigé par Céline Borello : Argumenter. Rhétorique sacrée, éloquence profane (XVIe-XVIIIe s.)

Volume sorti en janvier 2016.

L’argumentation constitue une arme de pouvoir, suivant un héritage de l’Antiquité classique, et suppose, pour bien en user, une maîtrise de l’art oratoire ou de celui de l’écriture. Hommes d’Églises – catholicisme et protestantisme sont concernés par ce dossier – ou hommes du champ politique et juridique sont ceux qui, par la maîtrise de la rhétorique et par une éloquence contrôlée, usent le plus fréquemment du pouvoir des mots. Ils mobilisent des arguments d’autorité, de valeur, ad hominem ou généraux, des exemples illustratifs ou démonstratifs pour étayer leur discours et vaincre leurs interlocuteurs.

Les enquêtes présentées interrogent les techniques et procédés en matière d’argumentation à l’époque moderne. Elles tentent d’en relever les principes et les évolutions, les réussites ou les échecs, à travers des études de cas. Elles permettent de réfléchir à la circulation des modèles entre histoires politique, religieuse ou culturelle, et montrent la porosité des frontières entre discours sacrés et profanes.

Sommaire du dossier :

Céline Borello
Introduction. Argumenter à la période moderne

Hugues Daussy
Un artifice rhétorique au temps des guerres de religion. L’usage du masque catholique dans la polémique huguenote

Stefano Simiz
Éloquence de la chaire et éloquence du barreau : une rivalité dans la seconde moitié du XVIIe siècle ?

Jean-Pascal Gay
Théophile Raynaud et le choix de la théologie comme rhétorique en soi. Partages disciplinaires, ordre confessionnel et apologétique catholique au XVIIe siècle

Pierre-Yves Beaurepaire
Une performance oratoire et au-delà. L’éloquence maçonnique au XVIIIe siècle

Alain J. Lemaitre
La Chalotais et le Compte rendu des Constitutions des jésuites (1761). Une mise en scène philosophique et politique

Céline Borello
Des usages de l’histoire politique dans l’homilétique protestante du XVIIIe siècle

Christina Schröer
Une rhétorique sacrée au service de la République profane. Le programme de La Révellière-Lépeaux sur les “institutions républicaines” comme première mise en œuvre d’une éducation morale étatique (1797–1799)

Lien vers les résumés ici.


Vous aimerez aussi...