Ecritures grises. Les instruments de travail administratifs en Europe méridionale (XIIe-XVIIe siècle)

Colloque  : Ecritures grises. Les instruments de travail administratifs en Europe méridionale (XIIe-XVIIe siècle)
Affiche
Après l’organisation de deux ateliers à l’École française de Rome en 2013 et 2014, le programme Ecritures grises s’achève avec la tenue d’un colloque international.
Cette rencontre  se déroulera à l’Université d’Avignon, entre le 18 et le 20 novembre 2015 et aura pour objectif d’approfondir l’enquête collective lancée il y a deux ans par l’étude de la circulation des instruments de travail administratifs en Europe méridionale entre le XIIe et le XVIIe siècles.

La question des circulations a fait l’objet de nombreuses études ces dernières années, au point de renouveler en profondeur notre perception de l’Europe de la fin du Moyen Âge et du début de l’époque moderne. L’objectif principal de la rencontre consiste à connecter cette dynamique historiographique à l’histoire de l’administration en étudiant la circulation dans le temps, dans l’espace et au sein d’institutions diverses de techniques et d’outils administratifs tels que les formulaires, les inventaires, les index, les questionnaires ou les registres comptables.

Seront notamment privilégiées la question des influences ecclésiastiques et canoniques sur les usages administratifs séculiers, la mesure de l’impact de la diplomatie sur la diffusion et la possible homogénéisation des instruments de travail, l’identification d’une ou de plusieurs communautés de pratiques administratives à l’échelle de l’Europe méridionale, ainsi que la reconstitution d’un langage trans-étatique propre aux différentes administrations de la fin du Moyen Âge et de la première modernité. Ces différentes directions devraient permettre de définir le fait administratif par les pratiques concrètes des administrateurs, la circulation d’instruments de gestion et la diffusion de modèles d’écriture, à petite comme à grande échelle.
Un point de vue diachronique sera privilégié, dans le but d’identifier les effets de seuil, les moments de rupture et les phases d’accélération qui viennent détailler et découper, profiler plutôt que contredire, les fortes continuités qui, au cours des cinq siècles que couvre le programme, semblent caractériser l’histoire comparée des États et des institutions étudiées.

Le bilan des activités du programme Ecritures grises peut être consulté à l’adresse suivante : 

http://ecrituresgrises.hypotheses.org

Programme (PDF)

Mercredi 18 novembre

  • 14h : Accueil des participants et présentation du programme Marilyn Nicoud (Univ. Avignon, CIHAM, UMR 5648), Stéphane Gioanni(École française de Rome)
  • Introduction: Arnaud Fossier (Univ. Bourgogne, Artehis, UMR 6298), Johann Petitjean (Univ. Poitiers, CRIHAM), Clémence Revest(CNRS, CRM, UMR 8596)

14h30 – 18h30

Les notaires et leurs instruments de travail, entre public et privé

Modérateur : Armand Jamme

  • Paolo Cammarosano (CERM) – Les rapports entre écritures notariées publiques et privées dans l’Italie communale
  • Matthieu Allingri (Aix-Marseille Université, Telemme) – Vers un fonctionnariat de carrière ? L’évolution de la formation, de l’outillage technique et des expériences administratives des notaires de Sienne (fin XIIIe-début XVe siècle)
  • Olivier Poncet (Ecole nationale des chartes, CJM) – La puissance publique et les écritures notariales : une étude comparée (France, Rome, XVIe-XVIIe siècle)

Jeudi 19 novembre

10h – 13h

Les instruments de gouvernement en comparaison : coexistence et confrontation

Modérateur : Guido Castelnuovo

  • Paul Bertrand (Univ. catholique de Louvain) – Le ‘moment 1300’ des écritures grises : autour d’un bouillonnement technique et documentaire.
  • Simone Balossino (Univ. Avignon, CIHAM) – Instruments administratifs et litiges autour du Rhône (fin XIIIe-XIVe siècles)
  • Stéphane Péquignot (EPHE) – Les archives royales dans la péninsule Ibérique à la fin du Moyen Âge, un observatoire pour l’étude comparée des « écritures grises »

15h – 18h

La diffusion de modèles de gestion

Modérateur : Olivier Rouchon

  • Paolo Buffo (Univ. Turin) – La documentazione amministrativa come ‘sistema’ di scritture nei comuni del Piemonte sabaudo (secoli XIII-XIV)
  • Tomas de Montagut (Univ. Pompeu Fabra) – Autonomia jurisdiccional i retiment de comptes per escrit a la Corona d’Aragó (segles XIII-XV)

Vendredi 20 novembre

10h – 13h

Gouverner à distance

Modérateur : Jean Boutier

  • Rosa Canosa (Univ. Turin) – Enjeux idéaux et pratiques des enquêtes de la première dynastie angevine (XIIIe– XIVe siècle) : les comtes de Provence et le rois de Naples face à leurs officiers et aux aristocrates
  • Vannina Marchi van Cauwelaert (Univ. Corte, LISA) – Instructions, lettres, documents comptables : les outils administratifs du gouvernement génois en Corse (fin XVe – début XVIe siècle)
  • Boris Jeanne (Laboratoire Mondes Américains) – Répéter le gouvernement sur le temps long. Les mémoires composites du château Saint-Ange à propos du mariage des naturels, entre secrétairerie d’État et Propaganda Fide

Conclusions – Jacques Chiffoleau

15h-17h : Réunion éditoriale et bilan du programme

Les organisateurs:


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search