Les intermittences du temps. Lire Alphonse Dupront

CouvertureSylvio De Franceschi, Les intermittences du temps. Lire Alphonse Dupront, Paris, Editions de l’EHESS, octobre 2014, 396 p.

Auteur d’une oeuvre historiographique majeure, et certainement l’une des plus ambitieuses tentatives d’anthropologie historique du fait religieux en Europe, l’historien Alphonse Dupront (1905-1990) reste encore, près d’un quart de siècle après sa disparition, une figure mystérieuse.
Avant tout connu pour son étude du mythe de croisade, Alphonse Dupront n’a cessé de dérouter ses lecteurs par des textes dont le style et l’exigence interprétative ont provoqué, et provoquent toujours, autant d’incompréhensions et de perplexités que d’admiration et parfois même de saisissement.Il y a une énigme Alphonse Dupront : l’ambition de cette biographie intellectuelle, la première qui lui soit consacrée, est de recomposer la trajectoire institutionnelle du professeur et de l’administrateur et de replacer en son temps la genèse de la réflexion de l’historien et du penseur.
Sylvio Hermann De Franceschi a voulu ici produire un essai d’archéologie intellectuelle qui permette de mieux comprendre, en réinsérant la méditation dupronienne dans les débats philosophiques et historiographiques qui lui étaient contemporains, comment Dupront en est venu à élaborer une approche et une écriture historiennes aussi singulières que les siennes.Sans s’opposer aux impératifs définis par l’École des Annales, la démarche d’Alphonse Dupront se distingue par la conviction qu’il convient de préserver la dimension événementielle de l’histoire et par la volonté de reconnaître la validité que la subjectivité de l’historien confère à ses analyses.

Vous en trouverez une présentation sur le site de l’éditeur ici.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search