La trahison de Cortés. Désobéissances, procès politiques et gouvernement des Indes de Castille, seconde moitié du XVIe siècle

CouvertureGregorio Salinero, La trahison de Cortés. Désobéissances, procès politiques et gouvernement des Indes de Castille, seconde moitié du XVIe siècle, Collection Le Nœud Gordien, avec la contribution de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Presses Universitaires de France, Paris, 2014

ISBN : 978-2-13-062452-3

Ourdi au Mexique en 1565, le complot de Martin Cortés, le fils d’Hernán Cortés, n’est qu’un des avatars de la tension entre la couronne de Castille et ses colonies dans la seconde moitié du XVIe siècle. Loin de se réduire à un face à face entre Espagnols et Indiens, la conquête a brouillé tous les clivages, secrétant précocement une conscience politique créole. Pour comprendre les aspirations de ces Espagnols des Indes, le livre révèle l’ampleur de leurs désobéissances à la Péninsule entre les années 1540 et 1580. Il nous fait revivre le déroulement des grands procès politiques, conservés dans les archives américaines et péninsulaires, où pullulent les personnages extraordinaires et les histoires de vies les plus rocambolesques. La monarchie des Indes est bien loin de constituer un empire colonial solide.
À travers une radiographie méticuleuse du monde dont héritent les fils des conquistadors, se dévoilent la misère des émigrés, les rapprochements entre indigènes et colons, la corruption des magistrats et les faiblesses de l’appareil administratif. Une culture politique nouvelle fait irruption au sein d’une société conservatrice.

Table des matières ici


Vous aimerez aussi...