Appel à communication : Gens de justice, exercice, et mise en scène du pouvoir (Moyen-Âge tardif – époque moderne)

Appel à communication – Journée d’études doctorale – 22 mai 2014
Université Paris-Sorbonne & Université Panthéon-Assas (Paris II)

Gens de justice, exercice, et mise en scène du pouvoir (Moyen-Âge tardif – époque moderne)

Institutions partenaires :
-Ecole doctorale II << Mondes modernes et contemporains >> et Centre Roland Mousnier – Institut de Recherche sur l’Occident Moderne (Paris-Sorbonne)
-Institut d’Histoire du Droit (Université Panthéon-Assas)

Organisée en partenariat entre les universités de Paris-Sorbonne et Paris II Panthéon-Assas, notre journée d’études entend mettre en contact l’histoire et l’histoire du droit, sur une période courant du Moyen-Âge tardif à la fin de l’époque moderne. Elle s’adresse aux doctorants et aux récents docteurs.

Pour ce faire, nous avons choisi d’interroger les différentes stratégies employées par les gens de justice laïcs ou ecclésiastiques, importants ou non, afin de gagner du prestige ad personem et/ou pour leurs institutions afin de conforter leur rang, augmenter leur influence dans la société et s’imposer en tant que véritables acteurs historiques face aux autres pouvoirs de la Cité. Une attention particulière sera donc apportée aux rapports entre l’autorité des gens de justice et leurs représentations visibles, mises en scène.

En premier lieu, réfléchissant sur l’exercice de la justice comme une pratique sociale, nous souhaitons mettre en valeur les dimensions et les démonstrations de la justice dans l’espace de la Cité. L’étude des lieux d’exercice ou d’exécution de la justice, de l’apparat et de l’éloquence des gens de justice, des usages et des cérémonies traditionnels entrent dans cette rubrique.

En deuxième lieu, notre journée d’études entend offrir une place aux réflexions sur l’usage du discours tant oral qu’écrit par les gens de pouvoir entre paroles performatives, rituelles et/ou éloquentes, signalant une maîtrise d’une parole destinée à véhiculer, enseigner et renforcer une autorité. Des communications réfléchissant aux écrits des gens de justice tant pratiques que théoriques seront particulièrement pertinentes tout autant que celles portant sur leurs auteurs.

En dernier lieu, nous entendons aborder les stratégies des gens de justice pour parvenir à se maintenir ou renforcer leurs positions face à d’autres pouvoirs dans la Cité. Il sera intéressant, d’une part, de réfléchir à la mise en réseau/scène des gens de justice par le biais de liens extra-professionnels (mariage, parrainage, confrérie, etc.) qui pouvaient permettre de renforcer visiblement leurs positions sociales. D’autre part, la mise en scène de la concurrence ou de la concorde de justices différentes (justices royale, parlementaire, épiscopale, seigneuriale, etc.) nous intéressent particulièrement.

Les propositions de communication, en français ou en anglais (résumé d’une page environ) sont à envoyer avant le 10 mars 2014 à l’adresse suivante : histoire.droit.paris@gmail.com

Organisateurs :
Sarah Bakkali & Rémi Faivre (Paris II)
Lana Martysheva & Séverin Duc (Paris IV)


Vous aimerez aussi...