L’opinion publique dans l’Europe des Lumières. Stratégies et concepts

CouvertureBertrand BINOCHE et Alain J. LEMAITRE (dir.), L’opinion publique dans l’Europe des Lumières. Stratégies et concepts. Armand Colin, coll. Recherches, Paris, 2013
ISBN 978-2-200-28760-3

Douze historiens et philosophes s’interrogent sur l’émergence du concept d’opinion publique dans cette Europe éclairée, où l’on a cru, à tort ou à raison, qu’à la doctrine publique émanant d’une autorité religieuse identifiable, on pouvait et on devait substituer une raison publique par essence incompatible avec tout dogmatisme et procédant des facultés individuelles. Les auteurs proposent au lecteur une double approche.
Le premier volet de cette enquête est essentiellement historique : il s’articule autour de thèmes majeurs comme la production et le contrôle de l’opinion publique dans les Etats de l’Europe moderne, ou encore l’attitude de groupes sociaux, comme les économistes ou les parlementaires, qui éprouvent le besoin de justifier leur action ou leurs positions intellectuelles en invoquant “l’opinion publique”.
Le second volet, plus philosophique, se focalise sur le concept lui-même. Quelle définition peut-on donner de l’opinion publique ? Quelle fonction est-elle appelée, ou non, à jouer pour assurer la cohésion d’une société ? Pourquoi tabler sur elle plutôt que sur la vertu civique ou la foi religieuse ? Si l’on suit ici sa vigueur à l’époque des Lumières, c’est autour de la Révolution que ces questions prennent une intensité particulière…

Bertrand Binoche est professeur de philosophie à l’université de Paris 1 – Sorbonne. Il est membre du Centre d’Histoire des Systèmes de Pensée moderne (CHSPM). Alain J. Lemaître est professeur d’histoire moderne à l’université de Haute Alsace, Mulhouse. Il est membre du centre de Recherches sur les Economies, les Sciences, les Arts et les Techniques (CRESAT).

Table des matières :

Bertrand Binoche : Les historiens, les philosophes et l’opinion publique
Alain J. Lemaître : Repères historiographiques

Partie I – Stratégies
Sando Landi (Bordeaux III): Censure et formation de l’opinion publique dans l’Italie des Habsbourg
Julian Swann (Birkbeck College, Londres) : Ministres et opinion publique en France au XVIIIe siècle
Franck Salaün (Montpellier III) : Les livres nécessaires et l’opinion publique selon Malesherbes
Joël Félix (Reading) : L’économie politique et la naissance de “l’opinion publique”
Alain J. Lemaître (Mulhouse) : Le monde parlementaire en quête de légitimité
Frédéric Bidouze (Pau) : Les parlementaires rattrapés par l’opinion publique : de l’opinion passive et active (1787- 1790)

Partie II – Concepts
Robert Mankin (Paris VII) : Opinion et philosophie chez Locke
Giovanni Paoletti (Pise) : “Vox populi” et opinion publique, à partir d’une maxime de Machiavel (Discours sur Tite-Live, I, 58)
Bertrand Binoche (Paris I) : Madame de Staël en 1798 : Opinion et république
Jean-François Goubet (Artois) : Le savant comme personne publique. Kant et Fichte sur la relation du philosophe universitaire à l’opinion cultivée
Ayse Yuva (Berlin, FU) : Philosophie populaire et philosophie popularisée : les critiques à l’encontre de l’opinion publique à la fin du XVIIIe siècle
chez Garve, Fichte et Kant
Tristan Coignard (Bordeaux III) :”Öffentlichkeit” et ruptures historiques (1789, 1806, 1813). Les mutations du concept d’opinion publique dans l’espace germanophone


Vous aimerez aussi...