Gênes au XVIIIe siècle : Le décor d’un palais

CouvertureAnne Perrin Khelissa, Gênes au XVIIIe siècle : Le décor d’un palais, Paris, Éditions du CTHS et de l’INHA, Collection / Série : L’art & l’essai 13, 304 pages,
ISBN 978-2-7355-0801-3, 33 €

Au XVIIIe siècle, au cœur d’événements qui mettent à mal la souveraineté et le prestige de Gênes, l’aristocratie parvient à maintenir sa place économique et politique. Les palais que les familles de la noblesse de l’époque meublent et donnent à voir au public en sont la preuve incontestable : le décor installé dans ces demeures répond au décorum et à une stratégie qui vise à consolider l’établissement des familles par le moyen de l’héritage.
Le palais Spinola à Pellicceria est paradigmatique de ces stratégies. Cet ouvrage éclaire les usages que l’aristocratie fait du décor, en analysant les meubles et les objets qui le composent, sous un angle à la fois social, juridique et esthétique. Il met aussi en évidence la cohérence des collections, enjeu majeur pour les familles, contraintes potentielles pour les artistes et artisans auxquels elles passent commande.

Anne Perrin Khelissa est maître de conférences en histoire de l’art moderne à l’université Toulouse II. Ses travaux portent sur l’histoire de la production, de la consommation et de la réception des arts du décor au XVIIIe siècle. Elle a participé à l’édition intégrale des Conférences de l’Académie royale de peinture et de sculpture (Paris, ENSBA, 2010-2013) et dirige le prochain numéro de la revue Études sur le XVIIIe siècle (Éditions de l’université de Bruxelles).

Préface de Peter Fuhring, conseiller scientifique à la Fondation Custodia


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search