Journée d’étude “Cultures et identités combattantes en Europe de la guerre de Cent ans à la Seconde guerre mondiale”

couvertureJournée d’étude “Cultures et identités combattantes en Europe de la guerre de Cent ans à la Seconde guerre mondiale”
Blois, 11 octobre 2013

Organisateurs : Benjamin Deruelle et Arnaud Guinier
Université de Paris 1(Institut des études sur la guerre et la paix), Université de Lille 3 (IRHIS umr CNRS 8529), le Centre de Recherche des Ecoles
de Saint-Cyr Coëtquidan (CREC) et l’Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine (IHMC-ENS).

9h30 : Introduction.
Benjamin Deruelle (MCF Lille 3) et Arnaud Guinier (Pensionnaire Fondation Thiers).

10h-12h20 : 1re séquence : Construction et déconstruction des identités militaires
10h :      Rémi Masson (Paris 1-IRSEM) : La Maison militaire du roi : évolutions et résistances d’une culture de guerre.
10h35 :    Laurent Brassart (Lille 3) : Conduire la guerre à l’époque de la Révolution : un enjeu entre civils et militaires.
11h10 :    Emmanuelle Cronier (Centre for War Studies, University of Birmingham) : Les permissionnaires de la Première Guerre mondiale, des identités ambivalentes.
11h45 : Laurent Henninger (IRSEM) : Les officiers de l’Armée rouge dans l’entre-deux-guerres : de la difficulté à forger une élite professionnelle.

14h-15h50 :    2e séquence : Culture, guerre et conscience nationale
14h :      Arnaud Guinier (Fondation Thiers-IHMC) : « Ils avaient des yeux et ils n’ont rien vu » : la Prusse et l’émergence d’une culture militaire nationale dans la France des Lumières.
14h35 : Bernard Gainot (Paris 1) : Révolutionner la gloire. Réflexions sur une acculturation.
15h10 : Michaël Bourlet (CREC), Yann Lagadec (Rennes 2) et Erwan Le Gall (Rennes 2) : La Grande Guerre, creuset des identités régionales ?

16h-17h50 :    3e séquence : Guerre et transfert culturel
16h :  Benjamin Deruelle (Lille 3) : La Chevalerie : une culture de la guerre pour la noblesse du XVIe siècle.
16h35 : Antoine Roussel (CREC) : Les chefs de guerre français à l’école de Maurice de Nassau, Gustave-Adolphe de Suède et Wallenstein : les exemples du baron de Sirot et du comte de Gassion.
17h10 : Thierry Widemann (IRSEM) : L’Antiquité dans la guerre au Siècle des Lumières – Représentation de la guerre et référence antique dans la France du XVIIIe siècle.


Vous aimerez aussi...