Construire les liens de famille dans l’Europe moderne

Anna Bellavitis, Laura Casella, Dorit Raines (dir.), Construire les liens de famille dans l’Europe moderne, Collection Changer d’époque n°26 du Groupe de Recherche en Histoire (GRHis) de l’Université de Rouen, Presses Universitaires de Rouen et du Havre, 2013.

Table des matières

Première Partie
Négocier un mariage : affaires de famille et affaires d’état

L’éphémère voix vivante. Les contrats de mariage dans le sud de l’Allemagne (XIVe-XVe siècles)
Gabriela Signori

Mariage, témoins et contrats dans les milieux populaires vénitiens à l’époque moderne
Anna Bellavitis

Mariages, coutumes et échanges dans la noblesse française à l’époque moderne
Élie Haddad

Mariages entre parents, l’économie de mariage et le « bien commun ». La politique de dispense de l’État dans l’Autriche de l’Ancien Régime finissant
Margareth Lanzinger

Deuxième partie
Transmission, mobilité et réseaux

« In signum amoris et benevolentiae ». Liens entre générations dans les milieux artisanaux (Rome, 1595-1650)
Eleonora Canepari

Femmes, transmission du métier et accès aux corporations dans l’Italie moderne (Turin, XVIIIe siècle). Lumières et ombres des « liens forts »
Beatrice Zucca Micheletto

Entre rameau et branche. Deux modèles du comportement familial du patriciat vénitien
Dorit Raines

D’une génération à l’autre. Réseaux et pratiques familiales de reproduction dans les carrières de la monarchie hispanique au XVIIIe siècle
José María Imízcoz Beunza

Une aporie de l’historiographie sociale moderne : mobilités et identités sociales bourgeoises. Trois réseaux de l’ascension sociale des Le Couteulx, XVIIe-XIXe siècle
Richard Flamein


Vous aimerez aussi...