La Maison des mines. La genèse révolutionnaire d’un corps d’ingénieurs civils (1794-1814)

Isabelle Laboulais, La Maison des mines. La genèse révolutionnaire d’un corps d’ingénieurs civils (1794-1814), Rennes, PUR, 2013
La Maison des mines est un lieu de savoir conçu dans un élan de mobilisation patriotique caractéristique de l’idéalisme de l’an II. Elle fonctionne comme le coeur de la « science des mines », c’est-à-dire le lieu où sont mobilisés tous les savoirs mis au service de la valorisation des ressources  minérales. Ce livre n’est pas une histoire institutionnelle du corps mais il cherche à voir les ingénieurs des Mines à l’oeuvre pour faire apparaître leurs gestes, leurs usages, leur culture visible depuis la Maison des mines et mesurer en quoi ce lieu a participé à la construction de leur communauté professionnelle.

Sommaire :
La « science des mines » et les savoirs de gouvernement
■ Faire des mines un domaine de l’administration
■ La construction d’une culture commune
■ Ingénieurs et administrateurs

La fabrique des savoirs experts : La Maison des mines, un dépôt central du savoir au service des ingénieurs des Mines
■ Les archives de la Maison des mines, un outil pour la constitution d’une topographie minière
■ La « Bibliothèque nationale des mines » : outil de conservation et de diffusion de la « science des mines »
■ Les collections minéralogiques, un outil pour l’administration des ressources

Diffuser la culture d’une communauté professionnelle
■ Le spectre d’une École des mines à Paris pendant la Révolution et l’Empire
■ La mobilisation du corps des Mines au service de son journal
■ « Servir l’État et les sciences » : les stratégies de publication du corps des Mines

Source : PUR


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.