Les casseurs de l’été 1566. L’iconoclasme dans le Nord

CouvertureSolange Deyon, Alain Lottin, Les casseurs de l’été 1566. L’iconoclasme dans le Nord, Lille, Presses universitaires du Septentrion, 2013, 298 p., ISBN-13 :978-2-7574-0451-5

Une vague iconoclaste déferle en août 1566 sur la Flandre, le Hainaut, les environs de Lille et de Douai. Les protestants, qui y avaient de nombreux adeptes, veulent transformer les églises en temples ; la « nouvelle religion » semble supplanter l’ancienne. Mais Philippe II d’Espagne, qui commande en ces territoires, n’accepte aucun compromis et envoie le duc d’Albe et ses troupes rétablir l’ordre et châtier les Flamands. Le comte d’Egmont est décapité Une lourde répression s’abat sur les habitants : c’est le temps des martyrs. Bannis et émigrés gagnent les refuges hollandais ou anglais.
Après avoir retracé l’essentiel de cette histoire, les auteurs s’efforcent de répondre à quelques grandes interrogations. Pourquoi cette résurgence de l’iconoclasme ? Y -a-t-il une pédagogie de la destruction ? Quel est le lien entre ce mouvement et la conjoncture ? Qui sont les casseurs ? Le mouvement est-il spontané ou prémédité ? Quel est le rôle des seigneurs dans cette révolte ?
Ce travail, qui repose essentiellement sur des sources d’archives ou imprimées, reste un « classique » sur le sujet.

 


Vous aimerez aussi...