Histoire de Bergerac

Histoire de Bergerac, sous la direction de M. Combet
Contributeur : A.-M. Cocula, M. Genty, J.-C. Ignace, L. Laborie, Y. Laborie, B. Lachaise, S. Maury, 
Périgueux, Fanlac, novembre 2017, 440 pages, 
ISBN 978-2865772865
39 euros.
 
À la différence des autres villes du Périgord, l’histoire de Bergerac n’avait pas, jusqu’à ce jour, suscité de synthèses. Or cette histoire est singulière : parfois proche, mais souvent radicalement différente de celle de ses rivales périgordes. L’implantation de la ville au milieu de la plus riche plaine de la province et en bordure de la rivière Dordogne, voie de passage privilégiée ouverte vers Bordeaux et l’océan, n’y a pas que peu participé. Car Bergerac est née de la rencontre avantageuse avec la puissante rivière, au cœur  d’une riche campagne nourricière.

Après une présentation géographique succincte le livre s’articule autour de quatre grandes parties. Il y a d’abord un temps avant même la naissance de la ville, car la présence humaine est attestée ici dès le paléolithique inférieur. Elle permet d’associer très tôt des habitants avec un territoire et d’inscrire leur histoire dans la très longue durée, avec des contours qui se précisent lentement durant l’Antiquité et le tout début du Moyen Âge. Puis vient le temps, à partir des IX-Xe siècles, de la naissance d’une ville et, à travers fortunes et infortunes, celui de la construction et de l’épanouissement du fait urbain : alors que s’achève la guerre de Cent Ans, la ville s’est structurée et jouit de Statuts et Coutumes qui fixent les modalités, l’étendue et les limites de l’autonomie communale. Face à l’État central qui se construit et se renforce du XVIe siècle à la Révolution qui apparaît, de ce point de vue, comme une conclusion technique et l’aboutissement d’une évolution que la vieille monarchie n’avait pu conduire à son terme, Bergerac fait l’apprentissage de l’ordre, tandis que son commerce lui assure une prospérité relative et la première des places en Périgord. Commence alors l’époque où, du début du XIXe à nos jours, se mettent en place les cadres administratifs et institutionnels, les conditions nouvelles du développement dans une économie sans cesse en mutation, qui orientent  le destin de la ville contemporaine entre son passé et son avenir, tandis que les événements bouleversent parfois la vie quotidienne des Bergeracois.

Au total, la richesse de l’histoire de Bergerac, son destin si plein, malgré des hauts et des bas biens naturels, font qu’il ne s’y trouve pas de période vide ou inintéressante.  Illustrations et encadrés font une large place aux documents inédits. Les cartes y occupent une place privilégiée : elles participent grandement de l’explication et éclairent, mieux que de longs discours, les étapes de l’histoire de la ville, son emprise sur un environnement à géométrie variable selon les périodes.


Vous aimerez aussi...