Le crime d’Anthoine. Enquête sur la mort d’une jeune femme dans les Vosges au XVIIe siècle

Antoine Follain, Le crime d’Anthoine. Enquête sur la mort d’une jeune femme dans les Vosges au XVIIe siècle, Paris, L’Harmattan, 234 p.
ISBN : 978-2-343-12889-4

Le 21 septembre 1617 Anno une jeune maman est retrouvée morte dans la maison des Petermann dans le val de Lièpvre ; un territoire partagé entre Alsace et Lorraine. On la dit suicidée mais une remarquable expertise médicale conclut à un meurtre. Aussitôt le mari Jacob est arrêté, car n’est-ce pas toujours l’époux qui tue l’épouse ? Mais l’affaire Petermann va tourner autrement et mettre en accusation Anthoine, le vieillard qui dirige la famille et qui jusqu’alors n’avait jamais attiré l’attention contre lui. Au terme d’une instruction judiciaire compliquée et malgré des aveux changeants et insuffisants, Anthoine sera condamné et exécuté sur la roue. Comprendre un assassin n’est déjà pas chose facile aujourd’hui. Rentrer dans la tête d’un vieil homme qui a massacré sa belle-fille, c’est pourtant ce qui a été réalisé dans ce livre pour trouver les raisons du criminel, à partir des archives de la procédure.
Ce fait-divers du 17e siècle permet ainsi de comprendre et d’exposer bien des choses sur les couples, les familles et l’argent, sur l’amour, l’honneur et la haine et sur toute la société locale. Œuvre d’histoire et de criminologie, ce livre est d’autant plus troublant que Le crime d’Anthoine commis il y a exactement quatre cents ans aurait pu, à quelques détails près, avoir été perpétré aujourd’hui pour les mêmes raisons profondes et se retrouver dans la presse locale et au tribunal.


Vous aimerez aussi...