La misogynie. Des vestiges du passé aux combats d’aujourd’hui

la-misogynie-des-vestiges-du-passejpgMaurice Daumas and Nadia Mékouar-Hertzberg (dir.), La misogynie. Des vestiges du passé aux combats d’aujourd’hui, Peter Lang, 2016.

 

La misogynie peut être traitée comme une pathologie. Mais par-delà ses manifestations exacerbées et spectaculaires, elle est également une donnée structurelle, totalement incorporée par les individus et les institutions. Elle peut-être considérée comme l’agent de la domination masculine.

Résolument transdisciplinaire, cette étude aborde diverses problématiques afférentes à la misogynie dans l’histoire et le monde d’aujourd’hui.

 

SOMMAIRE

Maurice Daumas

Introduction : Une anthropologie de la conflictualité.

 

Premiere partie :  l’héritage

christophe Pébarthe

Le féminin est-il l’ennemi intérieur de la démocratie athénienne ? Misogynie et domination masculine à Athenes à l’époque classique

Nadine Bernard

Age disqualifiant. Incidences du vieillissement féminin dans la comédie ancienne

Dardo Scavino

La fonction de la misogynie dans la pensée d’Otto Weininger

Marie-Claude Chaput, Allison Taillot

Margarita Nelken : de l’admiration à l’hostilité

Christine Lavail

misogynie et « idéal de compensation ». Le cas de la Section Féminine de la Phalange

 

Deuxieme partie : La misogynie dans son environnement

Sami Bouri

La misogynie comme relation de genres. L’exemple des inégalités dans l’éducation

Christine Lévy

Misogynie au Japon : discours autour d’un fait divers

Susanne Drake

Sois belle et tais-toi !? La participatioon féminine dans l’histoire de l’art contemporaine du Moyen-Orient

 

Troisième partie : Enjeux actuels

Yves Raibaud

Sexisme, misogynie, violence de genre ?

Catherine vidal

La neuro-éthique contre le neuro-sexisme

Catherine Louveau

« sportive, mais féminine ». Des formes de la domination masculine dans le sport

Nadia Mékouar-Hertzberg

conclusion : la misogynie ? « franchir de hauts barrages… »


Vous aimerez aussi...