Séminaire Cultures visuelles des Lumières

Séminaire Cultures visuelles des Lumières

coordonné par Charlotte Guichard (CNRS/IHMC) et Anne Lafont (INHA)

L’histoire de l’art est une discipline aux frontières. Par-delà les traditionnelles hiérarchies entre high art et low art, ce séminaire, à vocation pluridisciplinaire, entend rendre compte aussi bien des chefs-d’œuvre consacrés que des images scientifiques ou techniques, des graffitis et des cultures visuelles politiques dans un long dix-huitième siècle. La modernité critique des Lumières est en effet indissociable de cette production d’images et d’artefacts qui définit une manière nouvelle de voir le monde. Comment la naissance conjointe de l’histoire de l’art, de l’histoire naturelle, de l’anthropologie et de l’esthétique peut-elle nous aider à ressaisir le projet des Lumières ? Pour sa deuxième année, le séminaire entend explorer ce champ en pleine reconfiguration. Nous interrogerons notamment les frontières entre art, design, et science à travers l’image ; les identités liées aux catégories de genre et de race; l’histoire du regard et de la subjectivité ; les liens entre art et culture politique.

Séminaire ouvert aux étudiants à partir du niveau master.

Lundi de 10h à 12h, en salle de séminaire de l’IHMC (escalier D, 3ème étage).

45, rue d’Ulm, 75005 Paris

Contact : charlotte.guichard@ens.fr et anne.lafont@inha.fr

 

Programme

25 janvier : séance introductive

1er février : Richard Wittman, University of California at Santa Barbara,  « Architecture, images, and publics in Eighteenth-century France ».

15 février : Anne Lafont, INHA, « 1800 : l’art face au corps féminin africain »

7 mars : Sophie Raux, Université de Lille-3, « Mesurer l’impact visuel de L’enseigne de Gersaint dans son environnement d’origine : nouvelles propositions offertes par les technologies numériques »

14 mars : Godehard Janzig, Centre allemand d’histoire de l’art, Paris, « Images torrentielles. Les cascades des Lumières entre histoire naturelle et ‘iconologie politique’ »

4 avril : Charlotte Guichard, CNRS/IHMC, «  Signatures en révolution : autour de La Mort de Marat de Jacques-Louis David »

11 avril : Silvia Sebastiani, EHESS, « Prendre le thé avec Madame Chimpanzé. Controverses savantes et politiques sur les frontières de l’humanité dans l’Empire britannique »

9 mai : Caroline van Eck, Université de Leyde, « L’Hôtel de Beauharnais à Paris : agentivité des objets, espaces immersifs et choc de l’exotique »


Vous aimerez aussi...