Message du bureau de l’AHMUF : massacres Charlie Hebdo / Vincennes

Chères Collègues, Chers Collègues,

Plusieurs de nos collègues ont exprimé leur tristesse et leur colère après les assassinats commis mercredi et vendredi.

Au nom de tous les historiens modernistes, le bureau de l’AHMUF s’associe à l’émotion suscitée par ces actes terroristes.
Ils viennent s’ajouter à d’autres et, cette fois, ils s’attaquent à des journalistes et à des dessinateurs qui ont choisi l’humour pour s’exprimer.
Par notre travail d’historiens, nous savons que nous ne sommes rien sans la liberté d’expression qui nous permet d’étudier, de réfléchir et d’écrire.

Les historiens modernistes expriment leur solidarité avec ces héros qui ont continué leur métier malgré les menaces et les intimidations.
Les assassins mettent en cause la liberté, la démocratie et l’ordre public, fondements de notre république.

Les modernistes appellent à une vigilance de tous les instants pour lutter contre cette déstabilisation qui met en danger notre société.
Ils expriment aussi leur compassion pour les victimes de l’attentat antisémite et pour les policiers tués.

Comme universitaires et enseignants, nous devons contribuer à lutter contre cet embrigadement de la jeunesse.

Pour le bureau de l’AHMUF
Nicolas Le Roux et Lucien Bély


Vous aimerez aussi...