Message à la suite de l’attentat commis le 7 janvier 2015 au siège du journal Charlie Hebdo

 

« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur ».
La formule de Beaumarchais n’est pas seulement un admirable mot d’auteur. Elle affirme l’un des ferments de l’émancipation humaine contre toutes les tyrannies – et d’abord celle de la pensée -, contre les courtisans dociles et lâches – jusqu’à ceux qui tuent pour une idée unique, obsessionnelle et pervertie, de l’humanité et des convictions. Les historiens modernistes, qui savent ce que les idées de liberté, de démocratie, de république doivent au long, complexe, difficultueux et parfois contradictoire cheminement des Lumières, ne peuvent rester insensibles à la violente négation des valeurs qui fondent le contrat social. Les tristes événements meurtriers, qui endeuillent la nation et arrachent le cœur de générations entières, dont l’éducation citoyenne n’a pu ignorer l’imagination féconde des artistes et journalistes assassinés, nous renvoient à la fragilité de nos droits et de notre dignité. Ils en appellent à nos devoirs envers les victimes comme envers nos contemporains, qui ne peuvent en aucun cas, pas plus que nous ne le pouvons, se satisfaire d’une histoire désincarnée. Notre discipline aime comprendre et aider à le faire. Nous mesurons tous combien le faisceau des causes de ces drames, au-delà de la médiocrité humaine ou du désespoir des laissés pour compte, est à rechercher dans le creuset de l’histoire diplomatique, de l’histoire militaire, de l’histoire sociale, culturelle et religieuse. Mais nous savons aussi combien il est important de travailler à l’affirmation d’idéaux communs si nous voulons que les constitutions bâties dans la douleur et le sang par nos aînés gardent un sens. En manifestant notre compassion pour les familles des victimes, notre refus des extrémismes violents, de l’antisémitisme, des communautarismes, et notre amour de la liberté, nous serons dimanche enfants d’une France historique et citoyens de l’humanité.

Philippe Bourdin, professeur d’histoire moderne à l’université Clermont-Ferrand 2, président de la 22e section du CNU

S’associent pleinement à ce texte :

Martine Acerra, professeur à l’université de Nantes
Valérie André, maître de recherches du FNRS
Pierre-Yves Beaurepaire, professeur à l’université de Nice Sophia Antipolis
Anna Bellavitis, professeure d’histoire moderne à l’université de Rouen
Bartolomé Bennassar, professeur émérite à l’université Jean Jaurés Toulouse 2
Chrystel Bernat, maître de conférences à l’Institut protestant de théologie – Faculté de Montpellier
Gilles Bertrand, professeur à l’université Pierre Mendès France
Michel Biard, professeur à l’université de Rouen
Dominique Biloghi, maître de conférences à l’université Montpellier III
Stéphane Blond, maître de conférences à l’Université d’Évry-Val d’Essonne
Ariane Boltanski, maître de conférences à l’université Rennes 2
Anne Bonzon, maître de conférences à l’université Paris 8 – Vincennes – Saint-Denis
Céline Borello, maître de conférences à l’université de Haute-Alsace
Jean Boutier, EHESS, Marseille
Serge Brunet, professeur à l’Université Paul-Valéry de Montpellier
Françoise Brunel, maître de conférences à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne
Gilbert Buti, professeur à Aix-Marseille Université
Youri Carbonnier, maître de conférences à l’université de l’Artois
Olivia Carpi, maître de conférences à l’Université de Picardie
Michel Cassan, professeur à l’universite de Poitiers
Simona Cerutti, directrice d’études à l’EHESS
Gérald Chaix, professeur des universités et ancien recteur
Emmanuelle Chapron, maître de conférences à Aix-Marseille Université
Marie Chaufour, doctorante à l’université de Bourgogne
Jean-François Chauvard, maître de conférences à l’Université de Strasbourg
Anne-Marie Cocula, professeur à l’université Michel de Montaigne-Bordeaux 3
Albane Cogné, maitre de conférences à l’université F. Rabelais
Michel Combet, maître de conférences à l’université de Bordeaux 3
Natacha Coquery, professeure à l’université Lumière Lyon 2
Fanny Cosandey, maître de conférences à l’EHESS
Laurent Coste, professeur à l’université Bordeaux Montaigne
Luc Daireaux, docteur en histoire, professeur au lycée Senghor (Evreux)
Françoise Dartois, maître de conférences à l’université de Paris-Sorbonne
Hugues Daussy, professeur à l’université de France-Comté
Luiz Felipe de Alencastro, professeur émérite à l’université de Paris Sorbonne
Mathieu da Vinha, directeur scientifique du Centre de recherche du château de Versailles
Hélène Deronne, maître de conférence honoraire
Robert Descimon, directeur d’études à l’EHESS
Serge Dontenwill, maître de conférences honoraire à l’université Lumière Lyon 2
Marie-Elizabeth Ducreux, directrice de recherche au CNRS
Nicole Dyonet, maitre de conférences à l’université d’Orléans
Tatiana Debbagi Baranova, maître de conférences à l’université de Paris Sorbonne
Hélène Duccini, maître de conférences à l’université de Paris-X-Nanterre
Christophe Duhamelle, directeur d’études EHESS
Pascal Dupuy, maître de conférences à l’université de Rouen
Hervé Drévillon, professeur à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne
Lucien Faggion, maître de conférences à l’Université d’Aix-Marseille
Marguerite Figeac, professeur des universités à l’université de Bordeaux-ESPE d’Aquitaine
Michel Figeac, professeur à l’université Bordeaux-Montaigne
Jérémie Foa, maître de conférences à Aix-Marseille Université
Marie-Hélène Froeschlé-Chopard, directeur de recherches CNRS
Bernard Gainot, maître de conférences émérite à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Claire Gantet, professeur à l’universite de Fribourg
Véronique Garrigues, docteur en histoire moderne, FRAMESPA (Toulouse)
Benoît Garnot, professeur à l’université de Bourgogne
Jacques Gélis, professeur émerite à l’université Paris 8
Matthieu Gellard, docteur en histoire moderne, professeur au lycée Émilie de Breteuil (Montigny-le-Bretonneux)
Dominique Godineau, professeur à l’université de Rennes
Stéphane Gomis, professeur à l’université Clermont-Ferrand 2
Sylvie Granger, maîtresse de conférences à l’université du Maine
Martial Guédron, professeur à l’université de Strasbourg
Stéphane Haffemayer, maître de conférences à l’Université de Caen
Bernard Heyberger, directeur d’études à l’EHESS, directeur d’études à l’EPHE
Marie Houllemare, maître de conférences à l’Université de Picardie Jules Verne
Jochen Hoock, professeur à l’université de Paris-VII-Denis Diderot
Bernard Hours, professeur à l’université de Lyon/Saint-Etienne (Jean Moulin – Lyon 3)
Thierry Issartel, professeur de chaire supérieure (Pau)
Arlette Jouanna, professeur émérite à l’université Paul Valéry – Montpellier
Christian Jouhaud, directeur de recherche CNRS
Ulrike Krampl, maîtresse de conférences à l’université de Tours
Isabelle Laboulais, professeur à l’université de Strasbourg
Karine Lambert, Maîtresse de conférences à l’ESPE- Université Nice Sophia Antipolis
Stéphane Lamotte, docteur en histoire, professeur au lycée Albert Ier
Martine Lapied, professeur émérite à Aix-Marseille Université
Jean-Luc Le Cam, maître de conférences à l’université de Brest
Jean-Marie Le Gall, professeur à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne
Marie-Laure Legay, professeur à l’université de Lille 3
Nicole Lemaitre, professeur émérite à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne
Caroline Le Mao, maître de conférences à l’université Bordeaux Montaigne
Julien Léonard, maître de conférences à l’université de Lorraine
Sylviane Llinares, professeur à l’université de Bretagne-Sud
Dominique Le Page, professeur à l’université de Bourgogne
Hervé Leuwers, professeur à l’université Lille 3
Isabelle Luciani, maître de conférences à l’Université d’Aix-Marseille
Aliocha Maldavsky, maître de conférences à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense
Brigitte Maillard, professeur émérite à l’université de Tours
Brigitte Marin, professeur à l’Université d’Aix-Marseille
Silvia Marzagalli, professeur à l’université de Nice Sophia Antipolis
Anne de Mathan, université de Bretagne Occidentale
Simone et Claude Mazauric, professeurs des universités
Christine Métayer, Université de Sherbrooke, Québec
Frédéric Meyer, professeur à l’université de Lorraine
Claude Michaud, professeur émérite à l’université de Paris1-Panthéon-Sorbonne
Bernard Michon, maître de conférences à l’université de Nantes
Vincent Milliot, professeur à l’université de Caen
Philippe Minard, professeur à l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis
Stéphane Minvielle, maître de conférences à l’Université de la Nouvelle-Calédonie
Julian Montemayor,professeur à l’université de Toulouse
Anne Montenach, maître de conférences à Aix-Marseille Université
Françoise Moreil, maître de conférences à l’université d’Avignon
Zacarias Moutoukias, professeur à l’université Paris-Diderot
Sylvie Mouysset, professeur à l’université de Toulouse Jean-Jaurès
Jean Nicolas, professeur émérite à l’université Paris-Diderot
Andreas Nijenhuis, université de Savoie
Boris Noguès, maître de conférences à l’ENS de Lyon
Daniel Nordman, directeur de recherche au CNRS
Elie Pélaquier, directeur de recherche émérite à l’université Paul Valéry Montpellier III
Marie-Louise Pelus-Kaplan, professeure à l’université Paris 7
Christine Peyrard, professeur à Aix-Marseille Université
Dominique Picco, maître de conférences à l’université Bordeaux-Montaigne
Valérie Piétri, maître de conférences à l’université de Nice Sophia Antipolis
David Plouviez, maître de conférences à l’université de Nantes
Géraud Poumarède, professeur à l’université Bordeaux-Montaigne
Pierrick Pourchasse, maître de conférences à l’université de Brest
Laurine Quetin, université François Rabelais
Pierre Ragon, professeur à l’université Paris Ouest Nanterre
Christophe Regina, Prag à l’ESPE de Toulouse
François Regourd, maître de conférences à l’université Paris Ouest Nanterre
Christian Renoux, maître de conférence à l’université d’Orléans
Gaël Rideau, maître de conférences à l’université d’Orléans
Daniel Roche, professeur au Collège de France
Eric Roulet, maître de conférences à l’université du Littoral
Diane Roussel, maître de conférences à l’Université de Reims Champagne-Ardenne
François-Joseph Ruggiu, professeur à l’université Paris-Sorbonne
Kevin Saule, docteur en histoire moderne, professeur d’histoire-géographie au lycée Berthelot de Pantin.
Guy Saupin, professeur à l’université de Nantes
Silvia Sebastiani, maître de conférences à l’EHESS
Pierre Serna, professeur à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne
Sylvie Steinberg, directrice d’études à l’EHESS
Nathalie Szczech, maître de conférences à l’université de la Polynésie française
Mélanie Traversier, maître de conférences à l’université Lille3
Cyril Triolaire, maître de conférences à l’université Blaise Pascal
Denise Turrel, professeur à l’université de Poitiers
Anne Zink, professeur à l’université Clermont-Ferrand-II.


Vous aimerez aussi...