Récit et justice (France, Italie, Espagne, XIVe-XIXe siècles)

Capture d’écran 2014-12-07 à 09.24.17Lucien Faggion et de Christophe Regina (dir.), Récit et justice (France, Italie, Espagne, XIVe-XIXe siècles), Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2014.

ISBN : 978-2-85399-957-1

Aujourd’hui, la presse écrite et télévisuelle, au même titre que le cinéma, ne cessent d’exposer dans l’espace public l’importance et la richesse des informations livrées par la justice, le fait judiciaire et l’écrit. Fondée sur une solide et ancienne tradition rhétorique, la manière de dire et de raconter un événement, filtré par la justice, rend singulière et originale la perception des faits décrits, met au jour la construction d’images (négatives et positives) et soulève l’ambiguïté du récit lui-même, entre ce qui repose sur la vérité et ce qui relève de la fiction. Ce volume, qui a privilégié une démarche pluridisciplinaire, à la fois synchronique et diachronique, est composé de dix-neuf articles dont l’objectif a été de saisir le lien existant entre la justice et le récit en France, en Italie et en Espagne du XIVe siècle au XIXe siècle. L’intérêt a été prêté aux usages de la justice et de l’écriture, en passant du récit judiciaire au récit fictionnel, de l’espace privé à l’espace public, le tribunal étant l’espace où la parole se trouve finalement libérée.

Table des matières

Avant-propos
Lucien Faggion et Christophe Regina

Préface
Antoine Garapon

La justice et les usages du récit

Laure Verdon, Les usages du récit dans l’archive judiciaire médiévale. Éléments pour une réflexion introductive
Lucien Faggion et Christophe Regina, Le droit, la loi et l’écriture de la justice

Les pratiques politiques du récit judiciaire

Vincent Challet, La lèse-majesté ou l’impossible récit : le cas d’Aymeric de Roquefort, seigneur de la Pomarède
Cecilia Nubola, L’ennemi politique. Récits de procès et exécutions pour lèse-majesté en Italie à l’époque moderne
Olivier Caporossi, Rodrigo Calderón, Miguel de Molina, Rodrigo de Silva : trois héros pour la littérature judiciaire du Siècle d’Or espagnol
Cristina Setti, Avocats, procureurs, juges : rhétorique et praxis dans le procès pénal vénitien
Mathieu Soula, Les voies de l’exemplarité. Les mises en récit des exécutions publiques à Toulouse au XVIIIe siècle : comparaison des procès-verbaux de mort et du témoignage du chroniqueur toulousain Pierre Barthès

Du singulier au pluriel : récit de soi, récit des autres en justice

Michel Nassiet, Le récit de crime rémissible au XVIe siècle
Claudio Povolo, ‘En plein air’. Sur les traces de Giovan Andrea Bertanza (été 1618, dans les environs de Tignale, province de Brescia)
Giovanni Florio, Du fascicule du procès à la création d’un culte : le cas de la Madone des Miracles de Lonigo
Antoine-Marie Graziani, Quelques personnages en quête d’auteur
Alessandro Boarin, Mots de la prison. Trois suppliques du noble Giovanni Battista Velo au Conseil des Dix (1701-1705)

Le récit, les émotions et la mémoire des corps

Thierry Pastorello, Entrepreneurs de morale et homosexualité à Paris au XVIIIe siècle
Alfredo Viggiano, Passions déréglées. Race et justice dans la Venise napoléonienne
Agnès Walch, Les récits d’amour dans les factums du XIXe siècle

Le récit judiciaire et l’espace public

Jean Bart, Les plaidoyers pédants du procureur Bouchin
Gabriele Vickermann-Ribémont, Du mémoire judiciaire comme relais entre le droit et la fiction littéraire. L’affaire Courbon-Moras et le roman de Mouhy
Laura Talamante, Une héroïne inattendue : le récit édifiant de la Dame Rose-Michel Reynoir

Conclusion

Sources et bibliographie

Liste des noms des directeurs et des contributeurs

Index des noms

 


Vous aimerez aussi...