Cités humanistes, cités politiques (1400-1600)

CouvertureElisabeth Crouzet-Pavan, Denis Crouzet, Philippe Desan (dir.), Cités humanistes, cités politiques (1400-1600), Paris, PUPS, 2014

Le premier humanisme donne souvent une vision idéale de la cité parce qu’il promeut des valeurs qui seraient à la fois partagées dans la plupart des grandes villes européennes et déclinées de manières particularisées. Il est aussi des espaces, telle la péninsule italienne, où la réflexion humaniste est de suite mobilisée au service des pouvoirs en compétition. L’engagement dans la cité est double : construire un paradigme d’unité sociale et servir une cité singulière. Mais plusieurs questions doivent être posées : le paradigme n’est-il pas de façon sous-jacente porteur de contradictions et de conflits ? Les modèles humanistes ne seraient-ils pas aussi divers que les cités politiques qui les voient naître et opérer ? Les problèmes religieux, sociaux, économiques, avec les ruptures de l’unanimisme qui les accompagnent, ne portent-ils pas à la décomposition de l’idéal humaniste en de multiples expérimentations ?
La cité du XVIe siècle demeure-t-elle une cité travaillée par le paradigme humaniste ou ce paradigme n’est-il pas l’objet, par les humanistes eux-mêmes, d’un travail empirique et d’une remise en cause critique ? Les tensions latentes du premier humanisme ne deviennent-elles pas alors les instrument mêmes des conflits en œuvre ? C’est ce jeu évolutif de convergence et d’antagonisme entre la cité humaniste et la cité politique que ce livre se propose d’examiner à l’échelle de l’Europe.

Tables des matières

Élisabeth Crouzet-Pavan, Denis Crouzet & Philippe Desan, Introduction

PREMIÈRE PARTIE : CULTURES POLITIQUES, CULTURES HUMANISTES

Marc Boone & Anne-Laure van Bruaene, De la politique à l’humanisme : la culture publique à Gand et à Anvers aux xve et xvie siècles
Ilaria Taddei, Entre humanisme et politique : la Cité du Lys dans les discours d’investiture de la Seigneurie florentine au Quattrocento
Marie Houllemare, L’imaginaire politique du Parlement de Paris sous Henri II, Sénat de la capitale
Robert Descimon, Cité humaniste, id est cité absolutiste ? Paris et Guillaume Budé (26 janvier 1468-22 août 1540), prévôt des marchands en 1522
Barbara B. Diefendorf, Lyon se présente à son roi : les Joyeuses Entrées de 1548, 1564 et 1595

DEUXIÈME PARTIE : L’HUMANISTE DANS LA CITÉ

Daisy Delogu, En quoi la ville est-elle un espace féminin et féministe ? Les corps politiques de Christine de Pizan
Marie Barral-Baron, Érasme et la cité humaniste : de l’idéal platonicien à la désillusion bâloise
Clémence Revest, L’émergence de l’idéal humaniste de la Roma instaurata dans le contexte curial de la fin du Grand schisme
Michael Randall, Sur la ville trop humaine chez Rabelais
Philippe Desan, « Messieurs de Bordeaux m’esleurent maire de leur ville » : Montaigne, administrateur humaniste
Loris Petris, Entre cité pacifiée et cité menacée : construction et représentations de la ville chez le cardinal Jean du Bellay
Jean Balsamo, La cité humaniste : topiques urbaines et tradition hodoeporique à la fin de la Renaissance

TROISIÈME PARTIE : CITES DIVISÉES, CITES RECONSTRUITES

Richard Cooper, Ville ruinée, ville reconstituée
Cornel Zwierlein, Durée, stabilité et grandeur urbaine : de la cité humaniste à la métropole moderne
Tatiana Debbagi Baranova, Ville imaginaire et conflit politique dans Du grand et loyal devoir, fidélité et obéissance de messieurs de Paris envers le Roy
Marie Lezowski, Des disputes humanistes à l’oraison silencieuse ? Les contradictions de la rhétorique élitaire à l’époque de Charles Borromée
Grégory Champeaud, Être humaniste dans une cité traumatisée et divisée : Élie Vinet à Bordeaux pendant les guerres de Religion (1562-1587)

Orientations bibliographiques Index nominum

Lien éditeur ici


Vous aimerez aussi...