Querelles dans le clocher. Tensions et conflits entre les autorités dans les chefs-lieux de département (1790-1795)

CouvertureMichel Biard (dir.), Querelles dans le clocher. Tensions et conflits entre les autorités dans les chefs-lieux de département (1790-1795), Rouen, PURH, collection Changer d’époque n° 27, 2014, 146 p., ISBN: 978-2-87775-589-4, 17 €.

Le présent volume entend proposer une réflexion sur ces «querelles dans le clocher » nées du découpage de l’espace national en 1789-1790, tant par des exemples concrets de tensions fortes que par des cas de fonctionnement au contraire en apparence harmonieux.

En 1789-1790, l’Assemblée constituante décide d’un découpage de l’espace national qui fait naître, d’une part, des subdivisions territoriales nouvelles, d’autre part, des autorités locales chargées de les administrer et d’assurer le maintien d’un fil conducteur entre la capitale et les différents espaces ainsi créés. Plusieurs de ces subdivisions, communes et départements, subsistent encore dans notre actuelle démocratie. Les décrets successifs puis la constitution de 1791 précisent les pouvoirs, les responsabilités et le rôle de ces autorités locales, toutes légitimées par le vote des citoyens. Mais, au fil des années et au gré de la radicalisation des processus révolutionnaires, les chefs-lieux de département ont pu connaître des tensions, de natures diverses, liées à la proximité de plusieurs autorités dans une même ville : municipalité, district, département, sans oublier les institutions « révolutionnaires » de 1793-1795 (comités de surveillance, représentants du peuple en mission). Le présent volume entend proposer une réflexion sur ces «querelles dans le clocher », tant par des exemples concrets de tensions fortes que par des cas de fonctionnement au contraire en apparence harmonieux.

Table des matières

Introduction , Michel Biard

Les rapports entre les pouvoirs administratifs locaux selon la Constituante de 1789, Guillaume Glénard

Le procureur général syndic en son chef-lieu : arbitre des conflits de légitimité, acteur des conflits de factions (1790-1792), Gaïd Andro

Tensions et conflits dans les chefs-lieux normands (Évreux, Rouen, Alençon, Caen) : des districts pris en tenaille entre le département et la municipalité (1790-1795), Isabelle Antunes

La cohabitation des administrations à Dijon de 1790 à 1795 : les raisons et les enjeux d’un affrontement permanent, Tanguy Allard

Les autorités nantaises entre concorde et conflit, 1790 – an II. La municipalité, le district, le département et le représentant en mission, Samuel Guicheteau

Nîmes et Montpellier, deux cités voisines, deux gestions opposées des querelles dans le clocher ?, Nathalie Alzas

Les règles du jeu du pouvoir au chef-lieu départemental.  L’exemple de Laon (1791-1793), Laurent Brassart

Les conflits entre la municipalité de Bourges et le département du Cher au début de la Révolution, Pierre Belda


Vous aimerez aussi...